Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Indienne intègre officiellement ses trois premières femmes pilotes de chasse

© MINDEF indien - Les trois premières femmes indiennes pilotes de chasse, accompagnés du Ministre indien de la Défense.
© MINDEF indien - Les trois premières femmes indiennes pilotes de chasse, accompagnés du Ministre indien de la Défense.

Début octobre 2015, à l'occasion du 83ème anniversaire de la Force Aérienne Indienne, Arup Raha, son chef d'Etat-Major, a déclaré lors de son discours devant la presse, les militaires, et le public assistant aux démonstrations aériennes, que la Force Aérienne Indienne allait autoriser les femmes à intégrer le cursus de formation pour devenir pilote de chasse.

Lors de cette déclaration, et selon les propos de M. Arup Raha, la Force Aérienne Indienne avait déjà dans ses rangs «des femmes pilotes sur des avions et des hélicoptères de transport». Ce dernier indiquait alors que sa force aérienne «était train de planifier leurs intronisations dans le flux de la formation des chasseurs, pour répondre aux aspirations des jeunes femmes indiennes».

Cette proposition a été envoyée au Ministère indien de la Défense, et ce dernier devait encore l'accepter et la valider avant que des femmes puisses intégrer le cursus «chasse» (pour reprendre les termes de l'Armée de l'Air française).

Visiblement, ce projet a été rapidement accepté par les hautes autorités militaires et mis en place au sein de l'institution puisque le 18 juin 2016, la Force Aérienne Indienne a officiellement «macaronné» ses trois premières femmes pilotes de chasse lors d'une cérémonie officielle, en présence de nombreux généraux de la force aérienne.

Selon un communiqué du Ministère indien de la Défense, cette nouvelle et jeune promotion, qui comprenait des élèves de la force aérienne, de la marine, et des gardes-côtes indiens, était composée de 230 aviateurs, appelés «cadets», dont vingt-deux femmes, parmi lesquelles trois ont reçu leur brevet de pilote de chasse : Avani Chaturvedi, Bhavana Kanth, et Mohana Singh (voir photo).

Comme en France, cette remise du brevet de pilote de chasse va être suivie par l'affection de ces trois jeunes femmes au sein des différents escadrons «chasse» opérationnels au sein de la Force Aérienne Indienne, afin de les former au pilotage d'avions de combat et à l'apprentissage des différentes missions aériennes, que ce soit sur MIG-21 «Fishbed», SU-30MKI, Mirage 2000, MIG-29 «Fulcrum», ou MIG-27 «Flogger».

Cette cérémonie, qui s'est tenue dans le centre de l'Inde, et plus particulièrement dans la ville de Dundigal (Etat de Télangana), où se situe l'Air Force Academy, a par ailleurs permis, sur ces 230 aviateurs, d'en breveter 93 en tant que pilote de chasse et sept en tant que navigateur systèmes d'armes devant les membres de leurs familles, quelques instants avant des démonstrations aériennes effectuées par un SU-30MKI, l'équipe de présentation Sarang équipée d'hélicoptères Dhruv, etc…

Manohar Parrikar, le Ministre indien de la Défense, a indiqué que «c'est un grand honneur d'assister à la Combined Graduation Parade, et d'accueillir ces exceptionnels hommes et femmes dans la Force Aérienne Indienne». Lors de son discours, le ministre a également évoqué les défis auxquels seront confrontés ces jeunes militaires, avec notamment «l'évolution de l'environnement géopolitique et stratégique» en Asie, mais aussi avec les défis internes au sein de la Force Aérienne Indienne, avec en particulier la «transformation et la modernisation» des différents équipements militaires.

Selon plusieurs médias indiens, la proposition d'accepter les femmes dans les escadrons de chasse fait suite à une baisse du nombre de pilotes de chasse au sein de la Force Aérienne Indienne, notamment dans le recrutement, qui serait plus difficile et qui attirerait moins qu'auparavant. Cela serait surement dû à la situation actuelle de la Force Aérienne Indienne, qui ne dispose pas du nombre d'escadrons opérationnels qu'elle souhaiterait pour mener ses opérations et la défense de ses frontières, en raison notamment d'un vieillissement important de ses chasseurs, comme les MIG-27 ou les MIG-21, ou avec les problèmes techniques qui apparaissent sur les Su-30MKI.

Actuellement, selon l'agence de presse Reuters, la Force Aérienne Indienne, forte d'environ 120 000 aviateurs, dispose dans ses rangs de 1 500 femmes, qui occupent plusieurs postes divers, dont 108 sont des pilotes et des navigatrices dans des avions ou des hélicoptères de transport.

Partager cet article

Commenter cet article