Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Grecque a perdu un Canadair CL-215

© HAF - L'épave du Canadair CL-215 qui s'est écrasé à la suite d'un feu moteur.
© HAF - L'épave du Canadair CL-215 qui s'est écrasé à la suite d'un feu moteur.

A chaque nouvelle saison estivale, les avions bombardiers d'eau des pays européens, dont notamment les Canadair CL-215 et CL-415 de l'Europe du sud (Espagne, Italie, Grèce), ainsi que leurs pilotes, sont des vedettes du grand public, qui y voient un avion mythique qui combat le feu depuis les airs, notamment avec les opérations d'écopage aux bords des plages et sur les lacs.

Ces pompiers du ciel, qui ont commencé leur saison des feux depuis maintenant plusieurs semaines, effectuent de nombreuses missions d'appui aérien au profit des pompiers qui combattent le feu, mais depuis le sol.

La Grèce, pays qui est couramment touché par d'importants feux de forêts (entre autres), dispose d'une flotte de Canadair CL-215 et CL-415 qui appartient à la Force Aérienne Grecque, et qui est donc sous le commandement du Ministère grec de la Défense, contrairement en France, où les Canadair sont mis en oeuvre par la Sécurité Civile, qui dépend du Ministère de l'Intérieur.

Quoi qu'il en soit, c'est dans le cadre d'une de ces missions de lutte contre les incendies qu'un Canadair CL-215 du 111 Combat Wing de la Force Aérienne Grecque s'est écrasé dimanche 26 juin 2016.

L'accident s'est produit aux alentours de 11h00 (heure locale), non loin du village de Stefani, situé dans l'est de la Grèce, et à une trentaine de kilomètres seulement d'Athènes, capitale du pays.

L'appareil, qui avait décollé de la base aérienne de Nea Anchialos, située à environ 135 kilomètres au nord de la zone du crash, aurait eu, selon les médias grecs, un départ de feu sur le moteur gauche. La perte de puissance a empêché les deux pilotes à pouvoir rejoindre un aéroport, ce qui les a obligés à effectuer un atterrissage d'urgence dans une zone boisée. Cette dernière a ensuite été touchée par le feu qui a pris sa source dans le crash du CL-215.

Dans un communiqué de presse publié le jour de l'accident, la Force Aérienne Grecque précise que les deux occupants, légèrement blessés, ont réussi à s'extraire seuls du Canadair après le crash, et qu'ils ont été conduits dans un hôpital militaire afin d'y passer des examens. Selon les informations publiées par les médias grecs, le pilote, chef de bord, est titulaire de 850 heures de vol, et son copilote a lui accumulé 250 heures de vol lors de précédents vols.

En ce qui concerne le CL-215, qui portait le numéro de queue #1111, ce dernier détenait pas moins de 8 500 heures de vol depuis son introduction au service actif en 1986.

© HAF - Une autre vue, de face, du CL-215 qui a presque entièrement brûlé après l'atterrissage forcé.

© HAF - Une autre vue, de face, du CL-215 qui a presque entièrement brûlé après l'atterrissage forcé.

Le communiqué de presse officiel précise qu'une commission d'enquête a été ouverte par les autorités militaires afin d'établir les conditions et les causes de cet accident, qui tend à poser quelques questions, notamment sur la maintenance des Canadair de la Force Aérienne Grecque.

En effet, le dernier accident d'un Canadair CL-215 remonte en juillet 2015, lorsqu'un appareil s'était abîmé dans la mer, lors d'une mission d'entraînement. Heureusement ici aussi, les deux aviateurs avaient réussi à s'extraire de l'appareil. Enfin, en mai 2014, c'est un CL-415, l'évolution du CL-215, qui s'est aussi écrasé en Grèce.

Il y a deux ans, à la suite de la perte du CL-415, Nikos Dendias, Ministre grec de la Protection Civile, avait déclaré que «la force aérienne fait de gros efforts pour maintenir ces avions en bon état​​, mais ils sont très vieux, et ont souvent des défaillances mécaniques». La plupart de ces appareils ont derrière eux près de quarante années de service ininterrompu contre les incendies en Grèce, ainsi que dans d'autres pays lors de la mise en place d'une aide internationale.

Selon le journal Greek Reporter, qui cite un rapport du General Air Force Command de la Force Aérienne Grecque, au mois de juin 2014, seulement huit Canadair CL-215 étaient opérationnels sur les treize qui ont été achetés (en 1974, 1977, 1990, et en 1997 à la Serbie).

En ce qui concerne les dix Canadair CL-415, acquis entre 1997 et 2002, l'été 2014 n'a vu voler que cinq de ces appareils, puisque deux ont été perdus dans des accidents et que les trois autres sont cloués au sol en raison de problèmes techniques. A noter que parmi cette flotte des CL-415, un appareil dispose d'une version optimisée pour les missions Search and Rescue (SAR - Recherche et Sauvetage).

Partager cet article

Commenter cet article