Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les Tornado ECR de l'Aeronautica Militare ont effectué 3 000 heures de vol au-dessus de l'Irak

© Aeronautica Militare - Décollage d'un Tornado ECR depuis Ahmed al-Jaber, au Koweït.
© Aeronautica Militare - Décollage d'un Tornado ECR depuis Ahmed al-Jaber, au Koweït.

Depuis le mois de novembre 2014, l'Aeronautica Militare (force aérienne italienne) est engagée dans la lutte contre l'Organisation Etat Islamique en intégrant la coalition internationale Inherent Resolve, menée par les Etats-Unis, et qui opère quotidiennement au-dessus de la Syrie et de l'Irak.

Dans son opération baptisée «Prima Parthica», Rome met en oeuvre deux drones Predator, un ravitailleur KC-767, ainsi que quatre Tornado ECR, qui oeuvrent depuis la base aérienne d'Ahmed al-Jaber, au Koweït. Ce contingent est soutenu au sol par 135 aviateurs (mécaniciens, officiers renseignement, ...) qui permettent la tenue de ces opérations, dont les missions de reconnaissance uniquement, puisque l'Italie n'a pas souhaité s'engager dans des frappes aériennes.

Après le ravitailleur KC-767, qui a effectué plus de 2 000 heures de vol dans le cadre de missions de ravitaillement en vol au profit des aéronefs de la coalition internationale, c'est au tour des Tornado ECR de franchir, eux-aussi, une nouvelle étape symbolique.

En effet, selon le communiqué de presse publié le 23 mai 2016 par l'Aeronautica Militare, les quatre Tornado ECR, regroupés au sein de la Task Group Devil, ont accumulé plus de 3 000 heures de vol. Déployés depuis un an et demi environ, «le personnel de l'Aeronautica Militare est une ressource clé pour la coalition internationale pour contrer la menace posée par Daesh», affirme le communiqué.

Grâce à leurs capteurs, les Tornado ECR, spécialisés dans les missions ISR (Intelligence, Surveillance and Reconnaissance), ont recueilli des images «de milliers de cibles au sol». Le franchissement de ce cap des 3 000 heures de vol «représente une étape importante et significative, rendue possible grâce à l'expertise professionnelle, à la passion profonde, et à l'esprit absolu du sacrifice des militaires italiens de l'Aeronautica Militare», conclut le communiqué.

Si les moyens aériens engagés par l'Italie semblent moins importants en quantité, comparé à d'autres nations européennes, comme la France ou le Royaume-Uni, il est nécessaire de rappeler ici que l'Italie doit faire face à la montée en puissance de l'Organisation Etat Islamique en Libye, à seulement quelques kilomètres de ses frontières nationales.

Déterminée à contrer cette installation, notamment aux alentours de la région de Syrte, et à surveiller l'évolution de la situation de près, l'Aeronautica Militare déploie depuis le 15 janvier 2016 quatre avions d'attaque au sol AMX et un drone MQ-1 Predator sur la base aérienne italienne de Trapani, dans l'ouest de la Sicile, île située au nord de la Libye.

Partager cet article

Commenter cet article