Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Espagne achète des viseurs de casque Scorpion pour ses pilotes de F/A-18 Hornet

© Thales - Pilote de chasse de F/A-18 équipé du viseur de casque Scorpion.
© Thales - Pilote de chasse de F/A-18 équipé du viseur de casque Scorpion.

De nos jours, la possibilité qu'un combat aérien à vue (aussi couramment appelé «dogfight») se tienne est relativement peu probable, notamment avec l'acquisition de la suprématie aérienne dans la quasi-totalité des conflits actuels, outre en Syrie, où l'implication de nombreux acteurs accroit se risque, et avec la multiplication des missiles air-air à longue portée.

Toutefois, bien que cette probabilité soit faible, les pilotes de chasse et les états-majors ont gardé à l'esprit que cette capacité du combat aérien à vue doit être maîtrisée par leurs pilotes de chasse pour qu'elle puisse être utilisée si la mission et le contexte l'exige. C'est pourquoi, quotidiennement, les pilotes de chasse s'entraînent à mener à ce type d'exercice, que ce soit au niveau national, ou international (Red Flag, TLP, Nato Tiger Meet, etc...).

C'est donc dans ce cadre là que l'Espagne, via son Ejército del Aire, a passé une commande de 80 viseurs de casque Scorpion auprès du groupe français Thales, afin d'équiper ses pilotes de chasse qui volent sur les F/A-18 Hornet, désignés localement C-15.

Selon le communiqué de presse diffusé par Thales le mardi 10 mai 2016, l'entreprise française Thales «sera responsable de l’étude de faisabilité, des phases d’essais, de la qualification ainsi que de l’intégration dans la flotte».

En outre, elle sera responsable du «développement d’une configuration spécifique du viseur de casque Scorpion® pour les EF-18 de la force aérienne espagnole», ainsi que «de conduire une analyse de sécurité en cas d’éjection», afin d'éviter tout sur-accident, notamment au niveau de la nuque et de la colonne vertébrale du pilote qui serait contraint de s'éjecter.

Par ailleurs, des évaluations seront aussi menées afin d'étudier «l'interopérabilité avec le missile IRIS-T», qui équipe l'Ejército del Aire, mais aussi la Royal Air Force, la Luftwaffe, l'Aeronautica Militare, etc... Enfin, des essais seront effectués avec la nacelle d'observation et de désignation laser LITENING.

Mais avant de pouvoir utiliser cet outil dans le cadre de missions opérationnelles, ou même lors de simples exercices et missions de formation, des études vont être mises en place avec des vols d'essais montés du viseur de casque Scorpion lors de missions air-air, et air-sol. Lorsque ces différents essais seront terminés, et que les résultats seront positifs, Thales devrait entamer «leur intégration à partir de 2016, et courant 2017».

© Ejército del Aire - Patrouille de deux C-15 de l'Ejército del Aire.

© Ejército del Aire - Patrouille de deux C-15 de l'Ejército del Aire.

Dans son communiqué de presse, outre les détails concernant ce contrat, et bien que le prix ne soit pas communiqué, Thales donne des précisions sur son viseur de casque Scorpion.

L'avionneur français décrit son viseur de casque comme un «système "multiplicateur de forces" offrant une symbologie couleur (navigation, intelligence, combat, etc.) pour les missions réalisées de jour et de nuit, et un repérage des cibles dans un environnement visuel potentiellement dégradé notamment à l’approche de terrains montagneux et désertiques».

Par ailleurs, ce système n'est pas propre au pilote qui le porte, et peut être aussi utilisé par un autre aviateur. De ce fait, Thales affirme que cette interchangeabilité permet de «réduire le nombre d’équipements nécessaires sur une flotte, de faciliter les opérations de maintenance et réduire le coût total du cycle de vie».

Enfin, toujours dans la description du produit, le viseur de casque utilise la technologie HObIT, pour Hybrid Optical based Inertial Tracking (en français, détection de posture hybride opto-inertielle), et peut aussi être utilisé avec des jumelles de vision nocturne, indispensables lors de missions air-sol réalisées de nuit.

Les Etats-Unis et l'US Air Force utilisent déjà le Scorpion sur les F-16 Block 30/32, ainsi que sur les mythiques avions d'attaque au sol A-10 Thunderbolt II. Bien qu'il ne soit pas utilisé quotidiennement, le Scorpion a aussi été testé sur les F-22A Raptor, sur les hélicoptères NH-90, et il serait «en phase d’évaluation active par d’autres clients dans le monde entier».

Partager cet article

Commenter cet article