Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La DGA débute les essais en vol du Talios, pod de désignation laser nouvelle génération

© Thales - Image de synthèse de la nacelle Talios.
© Thales - Image de synthèse de la nacelle Talios.

EXCLUSIF !

Depuis maintenant plusieurs années, les nacelles de désignation laser Damocles sont quotidiennement utilisées dans l'Armée de l'Air française sur les Rafale Air et les Mirage 2000D, ainsi que dans la Marine Nationale, puisqu'elles sont en service sur les Rafale M et Super-Etendard Modernisés.

Bien que souffrant de quelques défauts et de légers retards technologiques face à d'autres concurrents, comme le Sniper de Lockheed Martin, la nacelle Damocles, qui permet le guidage de bombes guidées laser, l'observation du champ de bataille au sol ainsi que des aéronefs devant l'appareil porteur, est utilisée en opération extérieure, notamment dans la bande sahélo-saharienne (Barkhane), ou au Moyen-Orient (Chammal).

Mais le Damocles sera remplacé par une toute nouvelle nacelle actuellement en cours de développement, le PDL-NG (Pod de Désignation Laser de Nouvelle Génération), ou Talios. Après avoir notifié le 13 février 2013 un contrat de levée de risques à Thales «pour le développement du Pod de Désignation Laser de Nouvelle Génération (PDL-NG)», d'un montant de 55 millions d'euros, la Direction Générale de l'Armement a officialisé, le 30 décembre 2013, le lancement «des travaux de développement du PDL NG dont la qualification est attendue mi-2018 en cohérence avec celle du nouveau standard F3-R du Rafale».

Après avoir effectué une première phase qui consiste à développer la nacelle sur les logiciels, et après avoir construit un exemplaire, une nouvelle étape dans son développement vient d'être franchie.

En effet, et selon nos informations, la Direction Générale de l'Armement a débuté, le 28 avril 2016, la campagne d'essais en vol de la nacelle Talios. Le premier vol a été effectué par le Mirage 2000 banc d'essais de la DGA depuis la base aérienne 120 de Cazaux, puisqu'elle accueille le site DGA Essais en vol.

Ce premier vol du Talios aurait permis de recueillir des images qui vont permettre de développer et d'améliorer le dispositif de la voie «jour». Par la suite, «dans les prochains mois», c'est le dispositif de vision infra-rouge, utilisé lors des vols de nuit, qui sera étudié par les ingénieurs de Thales et de la DGA.

La qualification du Talios doit avoir lieu en 2018, tout comme son introduction au sein des forces armées. Sur les 45 pods qui doivent équiper l'Armée de l'Air et la Marine Nationale, 20 ont déjà été commandés par la France.

Pour rappel, le Talios est une nacelle qui doit être capable de faire de la reconnaissance, de l'identification de potentielles cibles terrestres comme aériennes, et surtout, du ciblage laser au profit d'un armement guidé laser.

Capable d'être utilisé de jour comme de nuit, le PDL-NG doit être plus performant que le Damocles, et doit disposer d'une voie TV, en couleur. L'ensemble des images recueillies par cette nacelle pourront être transmises au même moment à des alliés en l'air comme au sol, puisqu'il sera équipé d'une liaison de données ascendante et descendante.

De plus, couplé avec la version F3-R du Rafale, le Talios doit pouvoir intégrer les images récoltées dans une cartographie 3D installée dans les systèmes informatiques du Rafale. Sa facilité de montage et de connexion avec les aéronefs doit lui permettre de pouvoir être mis en oeuvre par, évidemment, les Rafale et les Mirage 2000D, mais aussi et surtout, de pouvoir s'exporter à l'international.

Partager cet article

Commenter cet article