Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Dassault Aviation livre son 150ème Rafale destiné à l'Armée de l'Air française

© Armée de l'Air - Rafale C du RC 2/30 «Normandie-Niémen» en vol au-dessus de Paris
© Armée de l'Air - Rafale C du RC 2/30 «Normandie-Niémen» en vol au-dessus de Paris

Si l'on a récemment parlé de Dassault Aviation en raison de la vente des Rafale à l'Egypte et au Qatar, il n'en reste pas moins que les chaînes d'assemblage de l'avionneur français continuent à produire les appareils destinés à l'Armée de l'Air française et à la Marine Nationale.

C'est donc dans ce cadre là, le 31 mars 2016, que la Direction Générale de l'Armement - Service Qualité a réceptionné le 150ème Rafale, et destiné à l'Armée de l'Air. Cet appareil, réceptionné dès sa sortie d'usine, est la version Rafale C, et porte le numéro 148.

Mais avant de pouvoir réceptionner un appareil, il y a tout un processus bien réglé qui est mis en place par le constructeur. En effet, lorsque les différentes pièces du Rafale arrivent afin d'être assemblées dans les usines de Bordeaux-Mérignac, il faut compter huit mois entre l'arrivée du fuselage, et sa sortie d'usine.

Au cours de ces huit mois, cinq vont être consacrés à l'assemblage des différentes parties du fuselage et au montage des systèmes informatiques, provenants d'autres usines de Dassault Aviation, ou de sous-traitants, puisque le programme Rafale permet de faire travailler 500 PME (petit-moyenne entreprise).

Par la suite, la norme AIR 0241/F va être appliquée à l'avion. Selon un document (2016) du Ministère de la Défense et de la Direction Générale de l'Armement, cette norme est définie comme étant une «clause de vérification et de réception des aéronefs de série (neufs, révisés, modifiés, réparés ou reconstruits)». Il est toutefois précisé que cette norme a été «déclassée en 2010», et qu'elle est «remplacée par un document DGA en cours d’approbation».

Une fois seulement cette norme passée, c'est ensuite le début des premiers essais sur piste, et en vol. Le premier vol doit obligatoirement être précédé d'une visite du Service Qualité de la DGA qui, à l'issue, donne lieu à la publication par la DGA Unité Management d'une note qui autorise la mise en vol de l'appareil.

A partir de ce stade, Dassault Aviation va effectuer un essai au sol, ainsi que deux vols d'essais qui doivent valider le domaine de vol de l'avion et le bon fonctionnement des logiciels informatiques utilisés pendant les missions. Cette étape est suivie de près par une visite de l'appareil effectuée par le service de contrôle de Dassault Aviation, en présence du Service Qualité.

Dernière étape, après avoir effectué des corrections et des modifications si elles devaient avoir lieu, la DGA Essais en Vol va effectuer deux vols de réception, et qui seront accompagnés d'une dernière visite au sol par la DGA Service Qualité.

Une fois l'ensemble de ces différentes opérations réalisées, que ce soit par l'industriel ou par la Direction Générale de l'Armement, le Rafale va rejoindre la flotte opérationnelle de l'Armée de l'Air, ou de la Marine Nationale.

Partager cet article

Commenter cet article

Nico 30/05/2016 09:40

Bonjour,

150eme Avion avec le numéro 148, ou sont les manquants?
Rafale Solo Display & Proto?

Defens'Aero 01/06/2016 21:31

Bonjour,
En fait, il s'agit du 48ème Rafale C de série livré à l'Armée de l'Air. Il est codé, comme tous les C, en série 100. C'est donc le 148 :-)
Loïc !