Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un B-52 Stratofortress s'écrase peu de temps après son décollage

© KUAM News - La carcasse encore en feu du B-52H après son accident à Andersen.
© KUAM News - La carcasse encore en feu du B-52H après son accident à Andersen.

Quelque peu éclipsé par le crash de l'A320 d'EgyptAir (vol MS804) dans la mer Méditerranée, un B-52H Stratofortress de l'US Air Force s'est lui-aussi écrasé dans la journée du 19 mai 2016, sur la base aérienne d'Andersen, située sur l'île de Guam, dans le Pacifique.

Selon le communiqué de presse diffusé par le service des affaires publiques du 36th Wing de l'US Pacific Air Forces, le bombardier stratégique du 69th Expeditionary Bomb Squadron s'est écrasé peu de temps après son décollage, vers 08h30 (heure locale), alors qu'il s'apprêtait à effectuer une mission d'entraînement de routine.

Bien que les images soient impressionnantes, les sept aviateurs, opérateurs de bord et pilotes, ont réussi à sortir de l'appareil, et aucune blessure n'est à déplorer. Les services de secours militaires de la base aérienne, ainsi que ceux du gouvernement local, ont rapidement rejoint les lieux de l'accident afin de recueillir les aviateurs, d'éteindre l'incendie, et de sécuriser la scène, afin d'éviter tout sur-accident.

Comme à chaque accident aérien, une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes précises de cet accident, alors que des B-52 sont en ce moment même déployés au Moyen-Orient dans le cadre de l'opération Inherent Resolve, contre l'Organisation Etat Islamique.

A la suite de cet accident, le brigadier-général Douglas Cox, commandant du 36e Wing, a indiqué «qu'en raison de leur réaction rapide et d'un bon jugement dans la situation d'urgence, l'équipage a non seulement sauvé sa vie, mais a aussi évité un incident plus catastrophique».

L'appareil emportait dans sa soute des bombes d'entraînements air-sol inertes, qui n'ont pas posé de problèmes majeurs puisqu'elles sont dépourvues de leur charge explosive. En outre, une étude est aussi menée afin de déterminer l'impact de cet incident sur l'environnement naturel local, afin de prévenir toute dispersion de liquide dangereux pour la faune et/ou la flore locale, très diversifiée et protégée.

Le B-52H et son équipage, habituellement stationnés sur la base aérienne de Minot, dans l'Etat du Dakota du Nord, étaient déployés dans cette région afin de mener des missions d'entraînement, mais aussi et surtout, pour des raisons sécuritaires et politiques. Leur présence permet notamment d'exposer la puissance de feu des Etats-Unis en soutien à leurs alliés locaux, contre les agissements et face aux tensions entre la Corée du Nord et la Corée du Sud (programme nucléaire), ainsi qu'entre la Chine et le Japon, qui se disputent les îles Senkaku, en mer de Chine orientale.

Partager cet article

Commenter cet article

Luis Lopes 23/05/2016 23:46

Thank God no casualties.