Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Al-Yarmouk 2 : Les forces aériennes égyptiennes et koweïtiennes s'entraînent ensemble

© Egyptian MoD - Formation de F-16 égyptiens et F/A-18 koweïtiens.
© Egyptian MoD - Formation de F-16 égyptiens et F/A-18 koweïtiens.

Si d'importants exercices sont fréquemment mis en place entre les pays occidentaux et européens, comme avec Frisian Flag, le Tactical Leadership Program (TLP), le Nato Tiger Meet, etc... les pays arabes d'Afrique et du Moyen-Orient s'entraînent entre-eux, eux-aussi, afin de développer leur coopération et d'harmoniser leurs procédures communes puisqu'ils sont régulièrement engagés sur les mêmes théâtres d'opérations (Libye, Syrie, Irak, Yémen).

C'est notamment le cas entre l'Egypte et le Koweït, deux pays actuellement engagés dans l'opération Inherent Resolve, au-dessus de l'Irak et de la Syrie contre l'Organisation Etat Islamique, ou dans la coalition arabe, dirigée par l'Arabie Saoudite, et engagée au Yémen contre les rebelles houthis (soutenus par l'Iran) qui ont tenté de chasser du pouvoir l'actuel président, Abd Rabbo Mansour Hadi.

En effet, selon les communiqués de presse publiés par le Ministère égyptien de la Défense, la Force Aérienne Egyptienne (Al-Qūwāt al-Gawwīyä al-Miṣrīy) et la Force Aérienne Koweïtienne (al-Quwwat al-Jawwiya al-Kuwaitiya) ont mené un exercice bilatéral depuis la base aérienne d'Ahmed Al-Jaber, accueillant un important contingent de la coalition Inherent Resolve, et située dans le sud du Koweït.

L'exercice, portant le nom «Al-Yarmouk 2», s'est déroulé, pour l'édition 2016, du 10 au 25 avril, et l'accent a été mis en grande partie sur la coopération entre les deux forces aériennes avec le déploiement d'un contingent de F-16A/B/C/D égyptiens, qui ont opéré aux côtés des F/A-18C/D Hornet koweïtiens.

Selon un porte-paroles du Ministère égyptien de la Défense, l'exercice «a pour but de soutenir et de promouvoir la coopération militaire et la coordination entre les forces aériennes des deux pays, et de mesurer leur volonté à mener des opérations conjointes contre des cibles hostiles».

Tout au long de ces deux semaines, les deux forces aériennes ont mené des conférences conjointes et des cours théoriques sur les retours d'expériences (RETEX) des deux pays, ainsi que sur la mise en place d'un commandement des opérations composé de militaires et de commandants égyptiens et koweïtiens.

Du côté des opérations aériennes, les missions ont eu pour thème la préparation d'opérations conjointes, la tenue de missions de reconnaissance, mais aussi et surtout, la mise en place de missions d'attaque au sol, avec un effort réalisé sur la conduite de missions de type «Quick Alert Reaction» (QRA), qui consistent à frapper dans un délai relativement court une cible hostile au sol, et qui pourrait gêner la progression des militaires au sol.

Enfin, des missions aériennes offensives et défensives dans le domaine de la supériorité aérienne et dans celui de l'attaque au sol, ainsi que des missions de commandement, ont aussi eu lieu au-dessus du désert koweïtien et des champs de tir des forces armées koweïtiennes.

Selon l'Organisme Général de l'Information de l'Egypte, «l'exercice est l'un des plus grandes et importantes manœuvres aériennes dans la région et [visait] à renforcer la coopération militaire conjointe».

© Egyptian MoD.
© Egyptian MoD.
© Egyptian MoD.

© Egyptian MoD.

Partager cet article

Commenter cet article