Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère Mi-24 Azerbaïdjanais abattu par les forces armées Arméniennes

Photo : capture d'écran vidéo - Epave du Mi-24 «Hind» abattu par les forces armées Arméniennes.
Photo : capture d'écran vidéo - Epave du Mi-24 «Hind» abattu par les forces armées Arméniennes.

Dès le début des années 1920, le territoire du Haut-Karabakh est rattaché à l'Azerbaïdjan (capitale, Bakou) après une décision de Staline, à la tête de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), qui venait alors de mettre un terme à un conflit qui opposait la Géorgie, l'Arménie (capitale, Erevan), et l'Azerbaïdjan pour le contrôle de cette région.

Toutefois, à partir des années 1980, la population Arménienne qui habitait dans le Haut-Karabagh a commencé à s'éloigner du pouvoir Azerbaïdjanais, à se rapprocher du gouvernement Arménien, et à demander son indépendance. En 1988, le parlement du Haut-Karabagh vote son rattachement à l'Arménie, et rapidement, une guerre éclate entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie.

Cette guerre va s'achever en Mai 1994 avec la signature d'un cessez-le-feu entre Bakou, Erevan, et le Haut-Karabagh, qui devient alors une république auto-proclamée en 1991, mais sous le contrôle des forces armées Arméniennes. Toutefois, si ce cessez-le-feu est globalement respecté, une importe escale a eu lieu au cours des premiers jours du mois d'Avril 2016.

En effet, dans la nuit du vendredi 1er au samedi 02 avril 2016, de violents combats ont éclaté entre les forces armées de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan dans les territoires du Haut-Karabagh, impliquant des hélicoptères d'attaque au sol, de l'artillerie, des chars, ainsi que des militaires de l'infanterie. Selon différentes déclarations des pays concernés par ces combats, plusieurs dizaines de militaires ont été engagés, et durant les batailles, une vingtaine de soldats Arméniens et Azerbaïdjanais auraient trouvé la mort.

Par ailleurs, au cours de ces combats, dans la nuit du 1er au samedi 02 avril 2016, un hélicoptère d'attaque au sol Mi-24 «Hind» de la Force Aérienne Azerbaïdjanaise, appelée localement Azərbaycan hərbi hava qüvvələri, a été abattu par les forces armées Arméniennes.

La perte du Mi-24 «Hind» a été confirmée par le Ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué de presse, ainsi que par le Ministère arménien de la Défense, qui a également publié une vidéo de l'épave de l'hélicoptère. Selon les images émanants d'autres vidéos (non diffusées dans cet article) de la zone du crash, au moins trois corps calcinés sont visibles au sol. Il s'agirait du pilote et du navigateur systèmes d'armes, ainsi que d'un autre militaire, qui aurait pu prendre place au sein du Mi-24, puisque l'appareil peut embarquer jusqu'à huit militaires en soute.

Le porte-paroles de l'Etat-Major des forces armées arméniennes a indiqué que l'hélicoptère a été abattu dans l'Est de la chaîne de montagnes de Murovdag, qui se trouve en territoire du Haut-Karabagh, et à environ quarante kilomètres de la frontière Arménienne.

A titre d'information, la Force Aérienne Azerbaïdjanaise, sur le papier et selon le rapport World Air Forces 2016, de Flight Global, dispose de cinq Mig-21 «Fishbed», treize Mig-29 «Fulcrum», onze Su-25 «Frogfoot», douze L-39 «Albatros», dix-huit Mi-24 «Hind», deux Mi-2 «Hoplite», et cinquante-six Mi-8/17 «Hip».

En face, la Force Aérienne Arménienne aligne dans ses rangs onze Su-25, six L-39, dix Mi-8/17, quinze Mi-24, ainsi que six Mi-2. A leurs côtés, la Force Aérienne de Défense du Haut-Karabagh n'est capable de mettre que deux Su-25, cinq Mi-8, et cinq Mi-24.

Partager cet article

Commenter cet article