Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Royale Danoise va déployer sept F-16 en Irak

© Flyvevåbnet - Un F-16AM de la Flyvevåbnet au-dessus des montagnes Afghanes.
© Flyvevåbnet - Un F-16AM de la Flyvevåbnet au-dessus des montagnes Afghanes.

Entre le mois de septembre 2014 et d'août 2015, la Force Aérienne Royale Danoise, appelée localement Flyvevåbnet, avait déployé, sur la base aérienne d'Ahmed Al Jaber, au Koweït, sept F-16AM/BM du 727 et 730 Squadron ainsi que 140 aviateurs au sol dans le cadre de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, qui lutte contre l'Organisation Etat Islamique et qui assure des missions d'appui aérien rapproché au profit des troupes irakiennes au sol.

Tout au long de leur déploiement, qui a duré pratiquement un an, la Flyvevåbnet a effectué pas moins de 476 sorties aériennes, durant lesquelles 425 bombes air-sol guidées laser et GPS ont été larguées, uniquement lors de missions au-dessus du territoire irakien puisque le gouvernement Danois ne souhaitait alors pas s'engager dans une campagne aérienne en Syrie.

Huit mois après avoir quitté le Moyen-Orient et la coalition Inherent Resolve, la Flyvevåbnet s'apprête à retrouver cette région puisque le gouvernement Danois a approuvé ce mardi 19 avril 2016 l'envoi de sept F-16AM/BM, d'un avion de transport C-130J Super Hercules, et d'une soixantaine de militaires des forces spéciales.

Si la date du déploiement n'a pas encore été annoncée officiellement, le déploiement de ce détachement devrait intervenir dans quelques semaines, voire dans quelques mois. Au total, environ 400 militaires seront déployés à travers le Moyen-Orient, que ce soit sur le territoire irakien, mais aussi au Koweït.

Contrairement au premier déploiement, et en plus des missions d'appui aérien, les pilotes des F-16AM/BM seront chargés d'effectuer des missions d'Air Interdiction (frappes aériennes dans la profondeur) contre l'Organisation Etat Islamique en Syrie, ainsi que des missions de reconnaissance. Sur les sept appareils qui seront déployés, quatre seront utilisés pour les missions opérationnelles et trois autres seront utilisés comme «spare», notamment en cas de panne d'un appareil. Selon l'agence de presse Reuters, la décision de frapper en Syrie a été prise à la suite d'une demande directe de Paris et de Washington, qui frappent eux-aussi en Syrie.

De son côté, le C-130J sera chargé d'assurer des missions de transport au profit des militaires Danois déployés dans la région, et de réaliser des missions de largage de matériel (vivres, médicaments, ...) pour les civils qui font face au manque de produits de première nécessité.

Enfin, la soixantaine des forces spéciales pourrait être déployée sur la base aérienne irakienne d'Al-Asad, située à environ 85 kilomètres de la ville de Ramadi, et où se trouvent déjà environ 120 militaires Danois qui assurent la formation et l'entraînement des militaires des forces armées irakiennes.

Si les forces spéciales peuvent elles-aussi participer à ces missions de formation, elles seront surtout engagées pour combattre aux côtés des Irakiens. Leur participation peut se caractériser par la présence des JTAC qui assurent le guidage des bombes guidées laser et GPS des avions de combat de la coalition, avec les conseils et l'assistance lors des phases de combat, et par la participation à des actions ciblées au cours d'opérations spéciales.

Partager cet article

Commenter cet article