Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Flottille 32F de la Marine Nationale va être mise en sommeil le 27 Juin 2016

© Marine Nationale - Un des deux Super Puma lors d'un entraînement avec des commandos marines.
© Marine Nationale - Un des deux Super Puma lors d'un entraînement avec des commandos marines.

Depuis 1970, stationnée sur la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic, la Flottille 32F assure, selon le site officiel de la Marine Nationale, des opérations de sauvetage en mer, que ce soit la protection et la sécurisation du trafic maritime dont les navires de pêche et de commerce, la recherche et le sauvetage (SAR) des aéronefs en détresse, l'assistance aux navires en difficulté, le transport et l'hélitreuillage des fusiliers et des commandos, ainsi que les évacuations sanitaires.

Mais en avril 2010, à la suite du retrait des derniers hélicoptères Super-Frelon de la Flottille 32F de la Marine Nationale, et en attendant l'arrivée du NH-90NFH Caïman Marine (qui se faisait attendre...), cette dernière a acheté, entre mai et décembre 2010, deux hélicoptères H-225M Super Puma (anciennement dénommé EC-225) auprès d'Airbus Helicopters.

Depuis le mois de décembre 2010 donc, les marins de la Flottille 32F assurent l'ensemble du spectre de leurs missions au-dessus de l'Océan Atlantique grâce à ces deux hélicoptères. Cependant, et avec l'arrivée progressive des NH-90NFH, la Marine Nationale va pouvoir stopper la «location» de ces Super Puma.

En effet, le 21 Juin 2015, lors de la journée portes-ouvertes sur la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic à l'occasion des 70 ans de son réarmement, l'amiral Bruno Thouvenin, à la tête de la force de l’aéronautique navale, a révélé dans son discours que la Flottille 32F sera mise en sommeil dans le courant de l'année 2016 et que le personnel qui était associé à celle-ci sera intégré au sein de la Flottille 33F. Pour autant, lors de son discours, aucunes précisions supplémentaires n'avaient été alors données sur le devenir exact des appareils, ni sur la date précise de leur retrait.

Quelques mois plus tard, on en sait désormais un peu plus avec notamment la date de la mise en sommeil de la Flottille 32F, qui se déroulera le 27 Juin 2016 lors d'une cérémonie militaire organisée sur la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic.

Comme prévu, les marins de cette Flottille devraient être intégrés au sein de la Flottille 33F, basée elle aussi à Lanvéoc-Poulmic, et équipée de NH-90NFH, utilisés notamment pour la lutte anti-sous-marine, contre le terrorisme et la piraterie, ainsi que dans des missions de soutien avec les évacuation sanitaires, le sauvetage en mer, et le transport de commandos des Forces Spéciales.

Les deux H-225M Super Puma quitteront alors la Marine Nationale et rejoindront une unité très discrète de l'Armée de l'Air : le Groupe Aérien Mixte 56 «Vaucluse» (GAM 56), situé sur la base aérienne 105 d'Evreux. Cette unité de soutien aérien est mise au profit de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE), et plus précisément à son Service Action, afin de mener des opérations clandestines, que ce soit dans des pays où la France est officiellement engagée dans une opération extérieure, ou non.

Actuellement, le GAM 56 est composé de deux C-160R Transall, d'un C-130H Hercules, de trois (ou deux) DHC-6 Twin Otter, et de deux (ou trois) hélicoptères H-225M Caracal (ex EC-725) régulièrement utilisés dans la bande sahélo-saharienne, mais pas que...

Le «Vaucluse» sera donc renforcé par ces deux Super Puma, qui devraient arriver dans ses rangs dans le courant de la fin de l'année 2016, après avoir reçu quelques modifications indispensables pour la tenue d'opérations clandestines, comme un blindage sur certaines parties sensibles (autour cockpit notamment), un support permettant d'emporter un armement sur l'appareil, ainsi que des leurres infrarouges et des paillettes pour contrer tout départ de missiles et brouiller les radars adverses.

Partager cet article

Commenter cet article