Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Japon autorise les femmes à devenir pilotes d'hélicoptères de combat

Photo : © JGSDF - Hélicoptère AH-64D Apache Longbow de la Japan Ground Self-Defense Force
Photo : © JGSDF - Hélicoptère AH-64D Apache Longbow de la Japan Ground Self-Defense Force

Depuis maintenant plusieurs mois, le Japon et son gouvernement en vigueur, sous l'autorité du Premier Ministre Shinzo Abe, ont mis en place une politique afin de faciliter l'accession de certains métiers dans les services publics aux femmes, alors qu'ils étaient jusque là limités aux hommes uniquement.

Cette politique s'inscrit également au sein des forces armées japonaises, qui ouvrent de nombreux métiers aux femmes militaires. Dernièrement, c'est la Japanese Air Self-Defense Force qui a appliqué cette nouvelle politique avec l'officialisation, le Vendredi 13 Novembre 2015, de l'ouverture du cursus «chasse» et de leurs escadrons afin qu'elles puissent piloter des appareils comme les F-15J «Eagle», F-2A «Viper Zero», ou les F-4 «Phantom II», toutes versions confondues.

Après les pilotes de chasse, le Japon va désormais autoriser les femmes à devenir pilotes d'hélicoptères de combat au sein de la Japan Ground Self-Defense Force (JGSDF - armée de terre), qui met en oeuvre des hélicoptères d'attaque au sol AH-1S Cobra, et AH-64D Apache Longbow, selon les informations publiées par le quotidien japonais The Japan Times.

Selon les chiffres de ce même journal japonais, la Japan Ground Self-Defense Force est composée de 230 000 militaires, dont 13 000 femmes, qui représentent 5,7% de l'ensemble des effectifs de la JGSDG. L'ouverture de nouvelles spécialités aux femmes doit être effective dans le courant de l'année 2017, avec des formations qui devraient débuter dès l'année 2016, et elle doit porter l'effectif 13 000 à 20 000 femmes militaires en 2030, soit dans quatorze ans.

En outre, la Japanese Air et Ground Self-Defense Force ne sont pas les seules institutions à s'ouvrir aux femmes. En effet, la Japan Maritime Self-Defense Force va elle aussi féminiser la spécialité de démineurs, et permettre, entre autres, leurs intégrations au sein de patrouilles maritimes.

Pour rappel, selon les données du rapport World Air Forces 2016, de Flight Global, le Japon met en oeuvre une flotte de 71 hélicoptères AH-1S Cobra, ainsi qu'une petite dizaine de AH-64D Apache Longbow, dont deux doivent encore être réceptionnés.

Partager cet article

Commenter cet article