Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Japon déploie des F-15J supplémentaires sur une base aérienne proche des îles Senkaku

Photo : © JASDF - Patrouille de quatre F-15 de la JASDF.
Photo : © JASDF - Patrouille de quatre F-15 de la JASDF.

Si de nombreuses tensions existent au Proche et Moyen-Orient ou en Amérique du Sud entre des pays qui revendiquent l'appartenance d'une région, notamment lors de la présence de matières premières (minerais, or, hydrocarbures, ...), l'Asie reste aussi un continent qui voit s'affronter les puissances locales pour le contrôle de ces dites zones.

C'est notamment le cas entre la Chine et le Japon qui s'affrontent pour la possession pour la première, et la conservation pour le second des îles Senkaku (en Japonais), ou îles Diaoyutai (en Chinois), situées en mer de Chine orientale, et dont leur sous-sol est censé renfermer du pétrole.

Sous contrôle du Japon depuis 1895, ces huit îles, mais qui sont en réalité cinq îles et trois gros rochers, sont depuis quelques années maintenant le théâtre d'affrontements indirects entre les forces japonais et chinoises, qui veulent chacune affirmer leur puissance sur cette zone qui présente plusieurs atouts, que ce soit pour la pêche, la récupération d'hydrocarbures, ainsi que l'utilisation des îles comme bases militaires.

C'est donc dans ce cadre là, très électrique bien qu'il y ait parfois quelques périodes de calmes, que le Japon a déployé vingt F-15J Eagle, spécialisés dans la supériorité aérienne, sur la base aérienne de Naha, dans le Sud de la préfecture d'Okinawa.

Cette base aérienne, qui accueille déjà un contingent de vingt F-15J de la Japan Air Self-Defense Force (JASDF - En français, Force Aérienne d'Autodéfense Japonaise) ainsi que des avions de patrouille maritime P-3 Orion, est située à environ 420 kilomètres des îles disputées par les deux puissances militaires de la région.

Les vingt appareils supplémentaires, habituellement stationnés sur la base aérienne de Tsuiki, dans le Sud du Japon, assureront des missions de police du ciel aux alentours de ces îles afin d'y assurer la souveraineté japonaise et de contrer les manoeuvres des forces chinoises qui réalisent de temps à autre des coups de force, avec notamment l'approche à quelques kilomètres des côtes par des navires des gardes-côtes chinois.

Lors de l'arrivée de ces chasseurs sur leur nouvelle base aérienne, Kenji Wakamiya, Vice-Ministre japonais de la Défense, a déclaré qu'il s'agit ici de «la ligne de front même de notre défense nationale».

Pour rappel, entre le mois d'Avril et de Novembre 2015, la Japan Air Self-Defense Force, qui a mis en place une «permanence opérationnelle» avec ses chasseurs, a réalisé pas moins de 567 interceptions d'aéronefs qui évoluaient à proximité de l'espace aérien japonais. Outre les vols de l'Armée de l'Air russe, plus de la moitié de ces vols ont été effectués par des aéronefs de la Force Aérienne Chinoise.

A titre d'information, pour les missions de supériorité aérienne uniquement, la JASDF met en oeuvre une flotte de 154 F-15J Eagle, selon le rapport World Air Forces 2016, de Flight Global.

Partager cet article

Commenter cet article

cyril 18/03/2016 10:50

Vous savez quels sont les escadrilles qui sont déployées ?