Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère Bell AB212 Twin Huey de la Marine Grecque s'est écrasé lors d'un exercice

Photo : © Polemikó Naftikó - Hélitreuillage d'un militaire Grec lors d'un exercice.
Photo : © Polemikó Naftikó - Hélitreuillage d'un militaire Grec lors d'un exercice.

La Marine Grecque (Polemikó Naftikó, en Grec) a perdu un hélicoptère Bell AB212 «Twin Huey» lorsque celui-ci s'est écrasé dans le Sud-Est de la mer Egée, dans la nuit du Mercredi 10 au Jeudi 11 Février 2016, entraînant la mort de l'équipage, composé de trois militaires Grecs.

L'hélicoptère effectuait une mission nocturne, à basse altitude, dans des conditions météorologiques difficiles lorsqu'il a disparu des écrans radars des contrôleurs aériens, aux alentours de 02h45, heure locale.

Selon le communiqué de presse publié par les forces armées Grecque, l'appareil a été retrouvé sur le flanc d'une falaise dans le Nord-Est de l'îlot Kinaros, non loin de l'île d'Amorgos, et située à seulement quelques kilomètres des côtes Turques.

C'est un hélicoptère S-70B Seahawk de la Marine Grecque qui a repéré l'épave lors d'une mission Search And Rescue déclenchée peu de temps après la perte du contact radar, en coopération avec des aéronefs Turcs.

Les corps de deux des trois occupants ont été retrouvés, et le troisième militaire qui n'a pas été retrouvé a été déclaré mort. Le communiqué précise qu'aucun message de détresse n'a été transmis par l'équipage Grec avant l'accident.

Selon le média Grec Ekathimerini, l'appareil était piloté par le capitaine Anastasios Toulitsis, âgé de 36 ans, avec à ses côtés le co-pilote Constantinos Pananas, 34 ans, et l'opérateur-radar Eleftherios Evangelou, âgé lui de 35 ans. Il avait décollé de la frégate Nikiforos Fokas, qui naviguait dans la région.

Les autorités militaires Grecques, qui ont ouvert une enquête afin de déterminer les causes précises de cet accident, affirment que le crash du «Twin Huey» serait dû à une erreur de pilotage du pilote ou à une défaillance mécanique de l'appareil. Elles ont aussi précisé que les conditions météorologiques n'ont pas provoqué l'accident.

Avant de perdre cet appareil, la Polemikó Naftikó disposait d'une flotte de huit hélicoptères Bell AB212 «Twin Huey», sur les treize exemplaires acquis entre 1979 et 1984 auprès de la société italienne Agusta.

Appartenant au 1st Helicopter Squadron, ces hélicoptères sont utilisés pour mener plusieurs types de mission au sein de la Marine Grecque. Leurs missions principales sont la lutte anti-sous-marine et contre les bâtiments de surface, ainsi que les missions de reconnaissance et de surveillance.

Mais ils sont aussi utilisés pour des tâches secondaires, avec des missions Search And Rescue (SAR), d'évacuation sanitaire (MEDEVAC), de ravitaillement vertical (VERTREP), ainsi que pour des missions avec les Forces Spéciales Grecques.

Partager cet article

Commenter cet article