Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Flottille 24F va réceptionner son quatrième et dernier Falcon 50MS

Photo : © C. Cosmao / Dassault Aviation - Falcon 50MI lors d'une mission SURMAR.
Photo : © C. Cosmao / Dassault Aviation - Falcon 50MI lors d'une mission SURMAR.

Depuis maintenant 2012, l'Escadron de Transport 0/60, anciennement ETEC, se sépare de quatre des ses Falcon 50B afin de les donner à la Marine Nationale pour qu'elle puisse s'en servir comme avion de surveillance maritime (SURMAR) au sein de la Flottille 24F, sous le nom Falcon 50MS, en raison d'un déficit d'appareil pour ce type de mission.

Le passage du parc aéronautique de celui de l'Armée de l'Air à celui de la Marine Nationale, et donc par la même occasion de mission (du transport de personnels à de la surveillance maritime) implique un changement et une modification de la cellule interne et de nombreux équipements de bord de ces appareils.

Les modifications, effectuées à Bordeaux-Mérignac par l'avionneur Dassault Aviation, également concepteur et fabriquant de l'appareil, impliquent l'installation d'un radar de surveillance, d'une boule électro-optique rétractable, de consoles de SURMAR pour les opérateurs à bord des appareils, et enfin, des hublots d'observation sur la cellule de l'appareil afin d'avoir une meilleure vue sur l'espace maritime lors des missions de surveillance.

Ces quatre appareils, dont le premier a été converti à partir de 2013, a depuis été livré à la Marine Nationale et la quatrième et dernier exemplaire va l'être dans le courant du début de l'année 2016, d'ici le mois de Mars si tout se déroule comme prévu, indique-t-on.

La dernière modification du quatrième Falcom 50B aurait eu lieu en Octobre 2015, et l'appareil serait ensuite passé entre les mains des pilotes et des ingénieurs de la Direction Générale de l'Armement (DGA) afin de vérifier si l'appareil est conforme aux attentes demandées par les forces armées, et de le déclarer opérationnel avant sa livraison sur la base aéronavale de Lann-Bihoué, où est installée la 24F.

Cet appareil rejoindra la flotte de la 24F qui possède déjà quatre Falcon MI, utilisés pour les missions SURMAR et équipés d'une chaîne SAR pour les missions de recherche et sauvetage (Search And Rescue), ainsi que les trois Falcon MS de SURMAR (ex Falcon 50B de l'ET 60). Il permettra donc à la 24F d'avoir une flotte complète de huit Falcon (4 -MI et 4 -MS).

Par ailleurs, les anciens Falcon de l'Armée de l'Air, qui ne devaient pas être équipés d'une chaîne SAR pour des raisons de coût et de complexité, vont finalement avoir eux-aussi cet équipement, à l'image des Falcon MI.

Pour cela, des chaînes SAR de nouvelle génération vont être mises en place sur les Falcon 50B avec notamment l'installation d'une mini-trappe, qui permet de ne pas modifier les circuits électroniques de l'appareil, en particulier ceux des commandes de vol, ce qui permet ainsi de réduire fortement le coût d'installation. Selon certaines informations, la DGA devrait dans peu de temps notifier ce contrat.

A titre d'information, la Flottille 24F (page officielle) est utilisée par la Marine Nationale pour mener des missions SAR, de lutte contre le narco-traffic, de surveillance de l'immigration et des voies de navigation dans les eaux territoriales françaises, d'observation de possibles zones polluées, etc...

Partager cet article

Commenter cet article