Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'A-10 Thunderbolt II ne partira pas à la retraite avant 2022

Photo : © US Air Force - Break et largage de leurres infrarouges pour ces deux A-10 «Warthog».
Photo : © US Air Force - Break et largage de leurres infrarouges pour ces deux A-10 «Warthog».

Conçu dans les années 70, en pleine Guerre Froide, pour contrer une éventuelle invasion des troupes de l'ex-Union Soviétique en Europe de l'Ouest, l'A-10 Thunderbolt II a radicalement changé sa cible aux cours des années passées puisque cet avion excelle dans le Close Air Support et dans l'attaque au sol contre les talibans et les groupes jihadistes.

Depuis quelques années maintenant, et avec le développement de nouveaux aéronefs de dernière génération, comme le F-35 Lightning II de Lockheed Martin ou le ravitailleur KC-46A de Boeing, les généraux à la tête de l'US Air Force souhaitent mettre un terme à la carrière des «Warthog» afin de faire des économies et de pouvoir financer ces (très) coûteux programmes.

Cependant, face aux généraux, les membres du Congrès, qui votent notamment le budget alloué au Pentagone, ont toujours réussi à maintenir en vol cet appareil, notamment en ventant ses qualités et son efficacité dans les opérations où il est engagé, en particulier en Afghanistan et au Moyen-Orient (Syrie / Irak), où il effectue des missions contre les jihadistes de l'Organisation Etat Islamique.

Et les défendeurs et partisans du A-10 Thunderbolt II ont remporté une nouvelle victoire puisque le budget demandé par le Ministère américain de la Défense pour 2017 prévoit de maintenir en vol les «Warthog» encore en service au sein de l'US Air Force, et ce, jusqu'en 2022.

Mme Martha McSally, politique américaine, a indiqué à la suite de cette demande du Pentagone que «l'A-10 est un élément essentiel à notre sécurité nationale. Il continue de démontrer sa valeur sur le champ de bataille contre ISIS, en Europe pour dissuader une agression russe, et à la frontière avec la Corée du Nord».

Une personnalité politique américaine qui connait les avantages de cet appareil puisqu'elle est la première femme pilote de chasse à avoir participé à une opération extérieure au sein de l'US Air Force, en participant à l'opération Southern Watch à bord de son... A-10 Thunderbolt II. Elle a par la suite été la première femme à commander un escadron de chasse, le 354th Fighter Squadron, équipé d'A-10 sur la base aérienne de Davis-Monthan (Arizona).

De son côté, John McCain, un autre fervent défenseur du «Warthog», a déclaré que «l'annonce faite aujourd'hui par le Secrétaire d'Etat à la Défense Ash Carter est un honneur à tous les aviateurs courageux de Davis-Monthan et des installations militaires à travers le pays qui fournissent un soutien aérien rapproché inégalé lors de missions dangereuses dans le monde entier».

Partager cet article

Commenter cet article