Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le ravitailleur KC-46A Pegasus effectue son premier ravitaillement en vol

Photo : © Boeing - Premier ravitaillement en vol pour le KC-46A.
Photo : © Boeing - Premier ravitaillement en vol pour le KC-46A.

Dans un communiqué de presse publié le 26 Janvier 2016, Boeing a annoncé que son ravitailleur KC-46A «Pegasus» venait d'effectuer son tout premier ravitaillement en vol au profit d'un avion de chasse au cours d'un vol d'essai qui s'est tenu le 24 Janvier.

Le communiqué de l'avionneur états-unien indique que le test s'est déroulé dans l'espace aérien de l'Etat de Washington après que l'appareil ait décollé de l'aéroport de Seattle, où se trouvent des installations de Boeing.

Au cours de ce vol, d'une durée de 5h38 min, le KC-46A en cours de développement a été rejoint à 20 000 pieds par un F-16C de l'US Air Force afin de procéder à une série de tests visant à valider la capacité de ravitaillement en vol. Plusieurs contacts rigides, sans le transfert de kérosène, ont été effectués, et peu de temps plus tard, un premier contact humide a eu lieu avec le transfert de 1 600 livres de carburant au F-16, soit environ 725kg.

Ce premier essai, qui s'est révélé positif, est le premier d'une longue série puisque l'appareil va devoir être testé avec tous les aéronefs de l'US Air Force, de l'US Navy, et de l'US Marine Corps, qui disposent d'une capacité de ravitaillement en vol. Dans son communiqué, Boeing indique à cet effet que des ravitaillements vont être faits avec des F/A-18 (Super) Hornet, des C-17 Globemaster III, des A-10 Thunderbolt II, ainsi que des AV-8B Harrier.

  • Le KC-46A «Pegasus»
Photo : © Boeing - Vol d'essai du Pegasus.
Photo : © Boeing - Vol d'essai du Pegasus.

Sélectionné en Février 2011 face à l'A330 MRTT d'Airbus associé avec Northrop Grumman, alors qu'il avait été choisi dans un premier temps en 2008, le KC-46A «Pegasus» de Boeing, basé sur une cellule de l'avion de ligne B767, est destiné à remplacer la flotte des KC-135 «Stratotanker».

L'US Air Force doit réceptionner ses dix-huit premiers KC-46A d'ici 2017 afin de pouvoir mener des missions opérationnelles, et les 179 «NewGen Tanker» seront livrés durant les années suivantes.

Ces appareils, basés sur le B767, recevront une perche de ravitaillement en vol utilisée par les ravitailleurs KC-10 «Extender» qui permet un débit accru pour le transfert de carburant, et une avionique qui est installée à bord des avions de ligne B787, puisque cette dernière est plus récente et plus moderne que celle installée sur les B767. En outre, les commandes de vol électriques permettront une meilleure prise en main de la perche de ravitaillement en vol par le «boomer».

Avec un développement qui a pris plus de temps que prévu et un programme qui a vu ses coûts augmenter, le premier prototype, nommé 767-2C, a effectué son premier vol le 24 Décembre 2014. Le deuxième prototype a lui effectué son premier vol le 25 Septembre 2015, et a à son actif trente-deux vols d'essais.

Les premiers «Pegasus», sur les trente-six qui doivent être livrés en 2016, se poseront sur la base aérienne de McConnell, dans le Kansas. Par la suite, suivant les livraisons et les retraits des plus anciens Stratotanker, l'US Air Force fera stationner sa flotte de KC-46A sur la base aérienne d'Edwards (Californie), d'Altus (Oklahoma), de McConnell (Californie), et de Seymour Johnson (Caroline du Nord). Les KC-46A de l'Air National Guard seront basés à Pease, dans le New Hampshire.

Si l'appareil a gagné, grâce notamment au puissant lobbying de Boeing, aux Etats-Unis, il n'en reste pas moins que ce dernier n'a pas réussi à décrocher de contrat face à son concurrent l'A330 MRTT lors de prospect en Corée du Sud (Juin 2015) avec quatre A330 pour la Republic of Korea Air Force, au Japon (Octobre 2015) avec trois A330 MRTT encore pour la Japan Air Self-Defense Force, ainsi que quatre autres appareils (Décembre 2014) pour un consortium des forces aériennes Polonaises, Néerlandaises, et Norvégiennes.

Partager cet article

Commenter cet article