Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Espagne et la Belgique prennent la permanence opérationnelle de Baltic Air Policing

Photo: (c) Ejercito del Aire - Décollage d'un Typhoon espagnol lors d'une mission pendant Baltic Air Policing.
Photo: (c) Ejercito del Aire - Décollage d'un Typhoon espagnol lors d'une mission pendant Baltic Air Policing.

Après quatre mois d'opération de la 39ème rotation, armée par un détachement allemand et hongrois, qui assuraient depuis le début du mois de Septembre 2015 la protection et la surveillance de l'espace aérien des pays baltes (Lituanie, Lettonie, et Estonie), les deux contingents viennent d'être relevés par des aviateurs espagnols et belges.

En effet, dans un communiqué de presse publié le Lundi 04 Janvier 2016, l'Ejercito del Aire (Armée de l'air espagnole) a indiqué qu'une cérémonie officielle s'est tenue le 03 Janvier 2016 sur la base aérienne de Siauliai, en Lituanie, afin de marquer le début de leur engagement dans le cadre de la mission sous commandement de l'OTAN Baltic Air Policing.

Ce premier détachement, qui porte le nom de "Vilkas", est composé de quatre Eurofighter EF2000 Typhoon (appelé localement C.16) de l'Ala 14, habituellement stationnée sur la base aérienne d'Albacete. Pour assurer le bon déroulement des missions, l'Ejercito del Aire déploie au sol 105 militaires. L'ensemble de ce premier détachement sera officiellement opérationnel à compter du Vendredi 08 Janvier 2016, et pourra donc assurer les missions qui lui sont demandées. Ils remplaceront les quatre Eurofighter Typhoon de la Luftwaffe présents sur à Siauliai depuis Septembre 2015.

Aux côtés de ces aviateurs espagnols, cette mission de l'OTAN sera également complétée avec un détachement de quatre F-16AM de la Composante Air belge (Armée de l'Air belge) qui opéreront depuis la base aérienne d'Amari, en Estonie. Les pilotes, issus des escadrons stationnés sur la base aérienne de Florennes et de Kleine-Brogel seront relevés toutes les deux semaines, alors que le personnel au sol, 350 aviateurs au total, se relayeront tous les deux mois. Ce détachement met en terme à la mission qui était jusqu'ici assurée par quatre Jas-39C Gripen de la Force Aérienne Hongroise.

Pour rappel, l'Espagne et l'Ejercito del Aire ont assuré l'opération Baltic Air Policing à deux reprises déjà : en 2006 avec des Mirage F1, et en Janvier 2015 avec des Typhoon. La Belgique et sa Composante Air ont participé à cette opération à cinq reprises avec à chaque fois des F-16AM : Mars 2004 (première rotation), Décembre 2006, Septembre 2013, Janvier 2015, et Mai 2015.

  • Baltic Air Policing

A partir du début de la crise de Crimée, et avec l'annexion de cette région ukrainienne par la Russie de Vladimir Poutine, les pays occidentaux membres de l'OTAN ont pris certaines dispositions afin de réaffirmer leur soutien envers les pays qui jouxtent l'Ukraine, dont notamment la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, et l'Estonie.

Depuis plus d'un an maintenant, et à tour de rôle, les forces aériennes des pays membres de l'OTAN prennent la permanence opérationnelle afin d'intercepter et d'identifier des aéronefs qui qui ne répondraient pas aux appels radios ou qui survoleraient sans autorisation les pays baltes (Lettonie, Estonie, et Lituanie), étant donné que ces états ne disposent pas d'une force aérienne.

Bien que la mission Baltic Air Policing est opérationnelle depuis 2004, elle a été renforcée au mois de Mai 2014 avec la mise en place de plusieurs plots de permanence opérationnelle, et non d'un seul, lorsque les relations avec la Russie étaient apaisées. La première rotation armant quatre plots était composée du Royaume-Uni avec quatre Typhoon à Siauliai (Lituanie), de la Pologne avec quatre Mig-29A "Fulcrum" depuis Malbork (Pologne), du Danemark avec quatre F-16AM depuis Amari (Estonie), et de la France avec des Rafale et des Mirage 2000C/-5F depuis Malbork.

Ce renforcement du dispositif, qui comprenait alors seize chasseurs, a été réduit un an plus tard, avec deux plots, soit huit chasseurs, au lieu du seul et unique plot de quatre appareils alors en vigueur entre 2004 et 2014.

A noter que les aéronefs qui ont été ajoutés entre Mai 2014 et Septembre 2015 sur les nouveaux plots de permanence opérationnelle n'étaient pas là uniquement pour mener des interceptions. En effet, les forces envoyées sur place avant également pour objectif de s'entraîner avec les forces armées locales et d'améliorer leur interopérabilité, notamment dans les airs.

Partager cet article

Commenter cet article

RATEL 05/01/2016 10:17

je souhaite a tout les militaires armée de terre , armée de l'air tout mes souhaits de santé pour 2016 qui font un travail remarquable pour cette liberté si fragile actuellement
toutes mes pensées sont près de vous!!!!!! très amicalement