Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Direction Générale de l'Armement commande six hélicoptères NH-90TTH Caïman

Photo : (c) Frédéric LERT / via Airbus Helicopters - Un NH-90TTH de l'ALAT en vol au Sahel.
Photo : (c) Frédéric LERT / via Airbus Helicopters - Un NH-90TTH de l'ALAT en vol au Sahel.

Après avoir commandé sept Tigre HAD peu avant Noël 2015, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a annoncé dans un communiqué de presse publié hier Jeudi 07 Janvier 2016 avoir passé une nouvelle commande de six hélicoptères NH-90TTH Caïman le 30 Décembre 2015.

Cette commande, dont le montant n'a pas été communiqué, a été passée auprès de l'avionneur européen NHIndustries, composé d'Airbus Helicopters (France), d'AgustaWestland (Italie), et de Fokker (Pays-Bas). Elle s'inscrit pleinement dans la continuité après la révision et le vote de l'actualisation de la Loi de Programmation Militaire (LPM) 2014-2019 dans le courant de l'été 2015.

Dans son communiqué de presse, la DGA affirme que cette commande «renforce de manière significative les équipements de l’armée de Terre et porte à 74 le nombre de NH90-TTH commandés, dont 44 livrés d’ici 2019». C'est l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT) qui met en oeuvre les Caïman en version TTH (Tactical Transport Helicopter), dont dix-sept ont été livrés, alors que la Marine Nationale dispose d'une flotte de quinze Caïman NFH (Natio Frigate Helicopter), utilisés pour la lutte anti-sous-marine, mais pas uniquement.

Ces appareils sont désormais Combat Proven pour les forces armées françaises puisque l'ALAT déploie depuis Novembre 2014 deux NH-90TTH dans la bande sahélo-saharienne dans le cadre de l'opération Barkhane, et la Marine Nationale a récemment embarqué un NH-90NFH au sein du Groupe Aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle, qui navigue actuellement dans le golfe Persique (mission "Arromanches 2").

Guillaume Faury, directeur-général d'Airbus Helicopters a déclaré dans un communiqué de presse publié à cette occasion que «les forces armées françaises ont déployé le NH90 au Mali où son endurance exceptionnelle, sa polyvalence, et sa maniabilité ont été grandement appréciées». «Cette commande supplémentaire de six NH90, qui sera livrée entre 2017 et 2019, confirme le rôle essentiel que les hélicoptères multi-rôles de nouvelle génération jouent dans les opérations modernes», a-t-il ajouté.

Destinés à remplacer les hélicoptères Puma, ils sont capables d'emportent 20 personnes en soute, douze civières, ou 2,5 tonnes de matériels, et en 2025, les NH-90TTH «constitueront la principale flotte d’hélicoptères des forces armées et permettront d’atteindre l’objectif de 115 hélicoptères de manœuvre» aux côtés des Cougar rénovés.

La DGA affirme que les appareils sont équipés «du casque de vision nocturne "HMSD", de systèmes de contre-mesures et de blindage, de dispositifs pour la descente en rappel et d’emport de charges sous élingue, ainsi que des entrées d’air pour les opérations en environnement désertique».

Le blog Le Mamouth, du journalistes Jean-Marc Tanguy, apporte des informations intéressantes quant à l'utilisation de cet hélicoptères au sein de l'ALAT. En effet, le journaliste affirme que «ce contrat prévu dans l'actualisation de la loi de programmation militaire permet en fait de transformer l'EOS3, actuellement sur Caracal, sur Caïman. Les Caracal, eux, seront récupérés par l'EH 1/67 Pyrénées, sans doute en 2017, au fur et à mesure de l'équipement de l'EOS3». De plus amples informations sont disponibles ici (07/01/16), mais aussi ici (02/01/16).

Partager cet article

Commenter cet article