Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Aeronautica Militare envoie quatre AMX et un MQ-1 Predator à Trapani, en Sicile

Photo : © Aeronautica Militare - Trois AMX italiens configurés pour une mission d'attaque au sol.
Photo : © Aeronautica Militare - Trois AMX italiens configurés pour une mission d'attaque au sol.

Depuis le 15 Janvier 2016, quatre avions d'attaque au sol AMX et un drone MQ-1 Predator de l'Aeronautica Militare ont été déployés sur la base aérienne italienne de Trapani, dans l'Ouest de la Sicile, île située au Nord de la Libye.

Selon les multiples journaux italiens qui rapportent l'information, cette décision a été prise le 12 Janvier 2016 par le gouvernement italien à la suite d'une réunion du cabinet de crise, formé par le Premier Ministre Matteo Renzi, le Ministre de la Défense Roberta Pinotti, le chef d'état-major des forces armées italiennes Claudio Graziano, et enfin, par Giampiero Massolo, directeur-général du Département d'information pour la sécurité.

L'Etat-Major des Armées italiennes annonce que cette décision «a mûri à la suite de l'évolution récente dans les pays de l'Afrique du Nord, et après la détérioration conséquente des conditions de sécurité» dans la région.

Le déploiement de ces appareils s'effectue «dans le cadre des dispositions destinées à assurer la sécurité des intérêts nationaux dans la Méditerranée centrale, et à augmenter la capacité de surveillance et à récupérer des informations grâce au déploiement temporaire de 4 des 51 appareils AMX du 51 Stormo, sur la base aérienne de Trapani-Birgi».

Si cela n'a pas été évoqué explicitement par le Ministère italien de la Défense et le gouvernement italien, l'envoi de ces quatre avions d'attaque au sol à Trapani fait suite au développement et à l'implantation de plus en plus inquiétante de l'Organisation Etat Islamique en Libye.

Avec ce déploiement et leurs dispositifs de reconnaissance, les appareils pourront effectuer des missions de reconnaissance au large de la Libye, afin d'obtenir des informations sur les installations, ainsi que les mouvements des jihadistes de l'Organisation Etat Islamique.

La base aérienne est idéalement située puisqu'elle n'est qu'à 850km de la ville libyenne de Syrte, où l'Organisation Etat Islamique est présente, et c'est depuis cette ville qu'elle tente de prospérer dans le pays, notamment dans le Nord, en tentant de contrôler des zones pétrolières.

Ces mêmes appareils, en coopération avec le drone MQ-1 Predator, pourront également évoluer au-dessus de la mer Méditerranée afin de mener des missions d'observation où franchissent quotidiennement des centaines de migrants qui souhaitent entrer en Europe.

Partager cet article

Commenter cet article