Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un T-50i Golden Eagle indonésien s'est écrasé lors d'une démonstration aérienne

Photo : via Twitter / Les débris du T-50i qui s'est écrasé.
Photo : via Twitter / Les débris du T-50i qui s'est écrasé.

Au cours d'une démonstration aérienne qui s'est tenue le Samedi 19 Décembre 2015, un T-50i Golden Eagle de la Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara (Force aérienne de l'armée nationale indonésienne) s'est écrasé, tuant le pilote et le copilote à bord de l'appareil.

L'accident est survenu à l'occasion d'une cérémonie organisée pour célébrer le 70ème anniversaire du premier vol d'entraînement de l'école indonésienne de formation au pilotage, localisée sur une partie de l'aéroport Adi Sutjipto de la ville de Yogyakarta, située dans le centre de l'île de Java.

Les vidéos de l'accident montrent le T-50i en train de commencer une boucle et lorsque celui-ci vient de franchir le haut de la boucle et qu'il commence à descendre vers le sol, il semblerait que le pilote perde le contrôle de l'appareil, sans pouvoir le reprendre avant le crash.

Comme à chaque accident aérien, une enquête a été ouverte par la force aérienne et les autorités compétentes du pays pour déterminer les causes de ce crash.

  • Le Golden Eagle
Un T-50i Golden Eagle indonésien s'est écrasé lors d'une démonstration aérienne

Le T-50 Golden Eagle est un avion d'entraînement avancé, mais qui peut aussi être utilisé comme un avion léger d'attaque au sol. Développé et construit par l'avionneur sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI), les premiers appareils ont été intégrés au service actif en Corée du Sud en Février 2005.

Ces appareils, biplaces et mono-réacteurs, se déclinent en plusieurs versions, avec tout d'abord le T-50 Golden Eagle qui est la version d'entraînement. Il existe aussi le T-50B qui est mis en oeuvre uniquement par la patrouille acrobatique Black Eagles, le T-50i destiné à la Force Aérienne Indonésienne, et enfin, les versions TA-50 et FA-50 utilisées à la fois comme un appareil d'entraînement et pour les missions opérationnelles.

L'appareil s'est pour l'instant posé dans cinq pays différents. Le premier est logiquement la Corée du Sud, qui met en oeuvre une flotte d'environ quatre-vingt exemplaires des versions T-50B, FA-50, et TA-50. L'Irak a passé une commande en Novembre 2013 de vingt-quatre T-50 pour la formation de ses pilotes de chasse et devrait recevoir ses premiers exemplaires dans quelques semaines. L'Indonésie a acheté quinze T-50i pour remplacer ses Hawk. Les Philippines sont en train d'acquérir douze FA-50, et enfin, la Thaïlande a commandé quatre T-50TH.

Les appareils armés sont équipés d'une avionique moderne avec, entre autres, un identificateur ami/ennemi (IFF), une navigation par GPS, un ordinateur de mission, et un système de liaison de données. Ils disposent aussi d'un radar multirôle qui est utilisé pour l'armement, tel que le missile air-air AIM-9, le missile air-sol AGM-65 Maverick, et les bombes air-sol JDAM. Les T-50 peuvent aussi emporter des bombes air-sol Mk 82, ainsi que la nacelle lance-roquettes SUU-20, qui peut aussi emporter des bombes. Enfin, ils disposent d'un canon interne de 20mm.

Partager cet article

Commenter cet article