Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Des Rafale français défilent avec le drapeau du Qatar

Des Rafale français défilent avec le drapeau du Qatar

Le 03 Septembre 1971, à la suite de la seconde guerre mondiale et de l'indépendance de l'Inde (15 Août 1947), le Qatar obtient lui-aussi son indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni, ce qui met fin au protectorat de l'empire britannique qui y était exercé. Cette indépendance est officiellement instituée le 18 Décembre 1978 lors de l'unification du pays et lorsque cheikh Jassim Bin Mohammad Bin Thani succède à son père à la tête du royaume.

Depuis cette date donc, tous les ans, le Qatar organise une fête nationale afin de célébrer cette indépendance avec des feux d'artifices, des animations, ainsi qu'un défilé militaire qui se déroule à Doha (capitale du pays), et plus précisément sur La Corniche, qui est une promenade de plusieurs kilomètres de long construite face à la mer.

C'est donc dans ce cadre là que le Qatar a organisé sa fête nationale et son défilé militaire le Vendredi 18 Décembre 2015. Au cours de ce défilé, le Qatar a tenu à montrer la modernisation de ses forces armées, et en particulier celle de sa force aérienne, avec l'achat de vingt-quatre Rafale à Dassault Aviation.

Cette commande a été marquée au cours de cette journée par le survol de la baie par deux Rafale monoplaces avec le drapeau du Qatar sur la dérive de l'appareil. Ces deux aéronefs n'appartiennent ni au Qatar, ni à Dassault Aviation, mais à l'Armée de l'Air, et plus précisément à l'Escadron de Chasse 3/30 "Lorraine". Cet escadron participe activement à l'opération Chammal depuis la base aérienne 104 d'Al Dhafra, aux Emirats-Arabes-Unis, où il est stationné en permanence (jusqu'à l'été 2016 puisqu'il va migrer à Mont-de-Marsan sur la BA 118).

Des Rafale français défilent avec le drapeau du Qatar
  • Le Qatar paye son premier acompte​

Extrait d'un article du 19 Décembre 2015, à lire dans sa totalité ici.

Depuis la signature de ce contrat, Doha n'avait toujours pas envoyé le premier acompte du contrat passé avec Paris permettant de débuter la construction des premiers Rafale qataris.

C'est désormais chose faite puisque Dassault Aviation a déclaré dans un communiqué de presse publié hier Jeudi 17 Décembre 2015 que «le contrat portant sur l’acquisition de 24 Rafale par le Qatar est entré en vigueur ce jour».

Ce premier paiement annoncé par l'avionneur français vient donc confirmer les informations parues dans la presse française, et plus précisément dans le journal Les Echos dans un premier temps, et plus tard dans un article du site La Tribune. Ce dernier écrit notamment «qu'il n'y avait pas plus d'inquiétudes que cela en France aussi bien chez les industriels qu'au plus haut niveau de l'État même si Doha a mis huit mois environ à payer cet acompte».

Avec le contrat en Egypte, celui au Qatar, et bientôt celui en Inde lorsqu'il sera officiellement signé, Dassault Aviation et les 500 entreprises du programme Rafale ont dû augmenter leurs capacités de production afin de pouvoir tenir la cadence et de livrer les premiers appareils dans les temps.

Un contact précise à ce sujet que «l'Egypte est prioritaire pour le moment, et des travaux plus complet seront nécessaires pour le Qatar».

Le Qatar devrait réceptionner ses premiers Rafale à partir de 2018, et la livraison des autres appareils devrait s'étaler dans le temps avec la sortie des chaînes d'assemblage d'un exemplaire par mois, ce qui porte le nombre à onze unités par an, et non douze.

Le contrat de 6,3 milliards d'euros signé le 04 Mai 2015 prévoit la livraison de dix-huit Rafale monoplaces, aux côtés de six biplaces, avec douze appareils en option. Outre les chasseurs, le contrat prévoit également la livraison des missiles air-air MICA IR, MICA EM, et Meteor (lorsque leur intégration sera officialisée), du missile de croisière air-sol SCALP-EG, ainsi que des bombes air-sol GBU à guidage laser et AASM.

Partager cet article

Commenter cet article

Nico 31/12/2015 09:40

Il me semble que sur la seconde photo, il y a Rafale biplace et pas sur la premiere.
4 avions ont ils defilé le meme jour?

Kiloton 28/12/2015 10:55

Je voudrais savoir qu'elle est l'incidence de ces contrats par rapport a l'équipement de notre armee de l'air ? Egypte, QatarJ'espere que l'etat Français ne fait pas passer la vente de appareils pour equilibrer un budget au detriment des commandes passées par notre armée de l'air.

James 28/12/2015 11:07

Dassault Aviation commence déjà à augmenter la cadence de production du Rafale donc l'Armée de l'Air aura ses avions.

T.H.U.B 28/12/2015 09:51

Ces appareils appartiennent au peuple français et n'ont rien à faire aux couleurs de ce pseudo état terroriste. C'est honteux.

James 28/12/2015 18:32

@Adri74
"des apaches (plus facile à utilisé qu'un rafale)"
On ne compare pas des choux et des carottes car ce sont 2 appareils qui sont complètement complémentaires, pas du tout les mêmes missions. D'autre part, m'est d'avis qu'il est plus facile à piloter un Rafale qu'un Apache, ne serait-ce que le nb de commandes à contrôler.

T.H.U.B 28/12/2015 15:14

Vous ne me décevez pas :) Ce n'est pas la vente qui est remis en question dans mon commentaire, bien qu'elle soit discutable, mais plutôt le fait que des appareils français défilent avec un drapeau étranger. Drapeau étranger d'un pays qui, qui plus est, joue un rôle plus qu'ambigu dans un conflit où "nos" rafales sont engagés...

Adri74 28/12/2015 14:29

Je suis désolé de vous décevoir, mais heureusement, j'ai bien dit heureusement que ces états nous ont achéter le rafale, sinon la chaine de production allais être fermé, c'est pas le peuple français qui vit à crédit qui allais continué avec le rafale, surtout que le Qatar achète d’Airbus et de Boeing et même des apaches (plus facile à utilisé qu'un rafale), tant qu'il n’est vendue en arabe saoudite, ça m’arrange.