Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Israël met un terme à la carrière de ses A-4 Skyhawk

Photo : (c) IAF - Deux Skyhawk, armés de missiles air-air AIM-9
Photo : (c) IAF - Deux Skyhawk, armés de missiles air-air AIM-9

Le 13 Décembre 2015, la Force Aérienne et Spatiale Israélienne ('H'eil Ha'Avir Ha'Israeli) a mis un terme à la carrière de ses avions d'entraînement et de formation avancée A-4 Skyhawk lors d'une cérémonie organisée sur la base aérienne d'Hatzerim, dans le centre d'Israël.

Désignés localement 'Ayit (en hébreux), la trentaine des derniers appareils encore en service assuraient jusqu'à ces dernières semaines la formation des jeunes pilotes de chasse israéliens, avant leur intégration au sein d'escadrons opérationnels, composés de F-16A/B/C/D/i et de F-15A/B/C/D/i.

Photo : (c) IAF - Un Skyhawk en mission d'entraînement dans le ciel israélien.
Photo : (c) IAF - Un Skyhawk en mission d'entraînement dans le ciel israélien.

Mais après quarante-huit années à servir Israël, et en raison de leur retard technologique face aux standards des avions de combat les plus récents et de l'arrivée des nouveaux M-346 "Lavi", leur retrait du 102 Squadron a été acté lors de cette cérémonie, qui a vu la présence d'anciens aviateurs israéliens ayant opéré sur cet appareil, au sol comme dans les airs.

Au cours de cette journée, trois hauts-gradés de la Force Aérienne et Spatiale Israélienne, aux côtés de pilotes de chasse en activité, ont effectué une dernière démonstration aérienne avec les derniers Skyhawk encore disponibles.

Photo : (c) IAF - Alignement de Skyhawk sur le tarmac d'une base aérienne.
Photo : (c) IAF - Alignement de Skyhawk sur le tarmac d'une base aérienne.

Israël a réceptionné et a commencé à mettre en oeuvre ses quatre premiers A-4 Skyhawk à partir du 29 Décembre 1967, après qu'ils soient arrivés en bateau et intégrés au sein du Valley et du Flying Tiger Squadron.

Les mois et les années suivantes, Tel Aviv reçoit un total de 236 A-4 Skyhawk qui sont intégrés dans divers escadrons afin de mener des missions opérationnelles. C'est donc dans ce cadre là que ces appareils vont être engagés dans de nombreuses guerres, dont celle du Kippour, qui s'est déroulée du 06 au 24 Octobre 1973.

Au cours de cette guerre, qui oppose Israël à l'Egypte et à la Syrie, avec chacun leurs soutiens, les Skyhawk vont être particulièrement actifs et vont être utilisés pour mener de nombreuses opérations. Plus de 1 000 sorties aériennes vont être réalisées, et au cours de ces missions, sept pilotes vont s'éjecter de leurs appareils au-dessus des lignes ennemies après avoir été touchés par des appareils adverses. Six de ces aviateurs israéliens seront tués lors de ces combats.

Amir Eshel, le commandant de la Force Aérienne Israélienne et Spatiale, a déclaré lors de son discours que «les pilotes des "Ayit" ont marqué de grands événements historiques de l'histoire du combat aérien». «Beaucoup des exploits de la force aérienne sont le résultat de la combinaison entre ce petit avion et la grandeur de ses pilotes», a-t-il ajouté.

Photo : (c) IAF - Arrivée des deux premiers "Lavi" en Israël.
Photo : (c) IAF - Arrivée des deux premiers "Lavi" en Israël.
  • Le "Lavi" en Israël

Le 19 Juillet 2012, Israël a signé un contrat avec l'avionneur italien Alenia Aermacchi afin de remplacer les vieillissants A4 Skyhawk, utilisés pour la formation des pilotes de chasse de la Force Aérienne et Spatiale Israélienne. Évalué à 1 milliard de dollar, ce contrat prévoit la livraison de trente appareils d'entraînement avancé. En échange, l'Italie s'engageait à acheter deux avions de surveillance radar Gulfstream G550, équipés d'un radar Elta, d'un constructeur israélien.

Au cours de l'été 2014, Israël a réceptionné non pas un, mais deux M-346 Master, appelés localement "Lavi" (Lion, en hébreux). Les deux appareils, porteurs des codes 102 et 103 au bas de la dérive, sont arrivés Mercredi 09 Juillet, sur la base aérienne de Hatzerim, dans le désert israélien. C'est sur cette base qu'est implantée l'école de pilotage de la Force Aérienne Israélienne, puisqu'elle forme les futurs pilotes de chasse, de transport, et d'hélicoptère, sans oublier les navigateurs, soutien indispensable aux pilotes lors des longues et complexes missions.

Photo : (c) IAF - La première promo des M-346 pose devant leur nouvelle monture.
Photo : (c) IAF - La première promo des M-346 pose devant leur nouvelle monture.
  • Les premiers pilotes déjà formés

Peu de temps après avoir réceptionné ses premiers appareils, la Force Aérienne et Spatiale Israélienne a débuté les entraînements avec ses jeunes élèves pilotes de chasse. En effet, dans un communiqué publié Mardi 20 Janvier 2015, Israël a annoncé qu'après avoir formé et entraîné les pilotes sur les simulateurs de M-346, ceux-ci venaient de franchir une étape supplémentaire dans leur formation en effectuant leur premier vol à bord de cet appareil d'entraînement.

C'est dans ce cadre là, six mois après leur premier vol à bord du M-346, que la promotion vient de terminer son apprentissage et sa formation sur cet avion d'entraînement avancé, et que les jeunes élèves viennent d'être déclarés pilotes de chasse. En effet, le Mardi 23 Juin 2015, la Force Aérienne Israélienne a organisé une cérémonie sur la base aérienne d'Hatzerim, dans le centre du pays.

A l'occasion de cette remise de diplôme, le commandant en second de l'escadron qui avait pour mission de former les jeunes élèves a déclaré que le M-346 est un avion qui permet de former d'une certaine façon qui n'était pas possible avant. A titre d'exemple, le commandant en second a expliqué que depuis l'arrivée du M-346 "Lavi", les élèves pilotes peuvent s'entraîner aux manœuvres évasives typiques utilisées face aux batteries de missiles sol-air utilisées par l'Iran, la Syrie, ou le Hezbollah, ainsi qu'à des missions air-air.

Par la suite, les différents jeunes pilotes de chasse vont être répartis au sein des différents escadrons de la Force Aérienne Israélienne, où ils vont apprendre à piloter de véritables avions de combat (F-16i et F-15i), dans des missions air-air et air-sol complexes, mettant de nombreux appareils, ainsi que des ennemis au sol et en l'air.

Partager cet article

Commenter cet article