Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Inde va envoyer des Jaguar et des Su-30MKi à Red Flag Alaska en 2016

Photo : (c) IAF - Largage de bombes air-sol non guidées par un Jaguar indien lors d'un exercice.
Photo : (c) IAF - Largage de bombes air-sol non guidées par un Jaguar indien lors d'un exercice.

Si l'exercice Red Flag est connu pour être régulièrement joué depuis la base aérienne de Nellis AFB (Air Force Base), dans le Nevada, des sessions sont aussi régulièrement organisées dans un tout autre environnement, beaucoup plus blanc et avec quelques dizaines de degrés en moins, en Alaska, à Eielson AFB.

Durant toute l'année 2016, la base aérienne de Eielson organisera et accueillera trois Red Flag-Alaska, du 28 Avril au 13 Mai, du 02 au 17 Juin, et du 04 au 19 Août. Au cours du premier de ces exercices, le tarmac de la base alaskaine sera occupé par des avions de combat de la Force Aérienne Indienne.

En effet, selon le quotidien indien The Economic Times (lire l'article ici, en anglais), la Force Aérienne Indienne va envoyer «ses chasseurs de première ligne et de supériorité aérienne Su-30 MKI, ainsi que des avions de pénétration et d'attaque en profondeur Jaguar».

Toujours selon les informations de ce même journal, la Force Aérienne Indienne, qui a récemment accepté les femmes pilotes de chasse, va déployer à Eielson AFB quatre Su-30MKi, ainsi que quatre Jaguar durant le mois d'Avril, soit la première session de l'année 2016.

Les chasseurs seront accompagnés par deux C-17 Globemaster III ainsi que deux Il-78 "Midas", utilisés pour ravitailler en vol les appareils. Au sol, pas moins de 176 militaires indiens participeront également à l'exercice, notamment dans le soutien des aéronefs déployés, et afin de participer aux exercices terrestres.

A ce titre, une source anonyme a précisé à The Economic Times «qu'un accent particulier sera mis sur la réalisation d'opérations aériennes dans un environnement où les troupes fonctionnent en étroite collaboration sur le terrain».

Cette session devrait aussi voir la participation d'un contingent du Danemark, avec peut-être des F-16A/B de la Force Aérienne Royale Danoise, ainsi que des E-3A Sentry AWACS de l'OTAN. Le média indien indique, sans pour autant fournir plus de précisions, que «l'Inde s'est de nouveau abstenue de déployer ses avions de détection et de commandement aéroporté pour cet exercice à l'étranger».

Au sein de la Force Aérienne Indienne, les missions AEWC (Airborne Early Warning & Control) sont assurées par plusieurs types d'appareils, tels que des Embraer ERJ 145, ou des A-50EI Beriev, directement dérivés de l'appareil soviétique Il-76, également en service au sein de l'Armée de l'Air russe, d'où la gêne occasionnée par le déploiement de ses derniers aux Etats-Unis. Des informations sur les calculateurs de bord, sur les performances de cet appareil, et surtout, sur celles du radar, avec notamment sa portée, sa précision, et son efficacité, pourraient être récupérées par les militaires étasuniens.

La Force Aérienne Indienne dispose d'une flotte d'environ 120 Jaguar M et S pour les missions opérationnelles, et d'une trentaine de Jaguar T pour la formation et l'entraînement sur ce type d'appareils. Les Su-30MKI sont au nombre de 160, et environ 90 appareils doivent être livrés. Enfin, concernant les A-50EI, trois sont en service, et deux doivent encore être réceptionnés.

Partager cet article

Commenter cet article