Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Direction Générale de l'Armement réceptionne le huitième A400M français

Photo : via Défense Lyon - L'A400M "Métropole de Lyon" atterrit en Jordanie, sur Prince Hassan.
Photo : via Défense Lyon - L'A400M "Métropole de Lyon" atterrit en Jordanie, sur Prince Hassan.

Mardi 22 Décembre 2015, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a réceptionné le huitième A400M "Atlas" d'Airbus Defence & Space, et destiné à l'Armée de l'Air française, apprend t-on dans un communiqué de presse publié le jour même de la réception.

Ce huitième avion de transport porte le numéro de série MSN31 et, comme son prédécesseur MSN19, il «dispose d’une première capacité de largage de parachutistes en chute libre par la rampe arrière et par les portes latérales de l’appareil. C’est par ailleurs le premier appareil français équipé du système de visualisation améliorée infrarouge EVS (Enhanced Visualisation System)».

Selon les informations disponibles sur un document PDF de Thales, qui renseigne sur les différents équipements qui sont à bord de l'A400M, l'EVS est «essentiel pour améliorer la vision du pilote lorsque les conditions de visibilité sont difficiles. Ce système augmentera la disponibilité de l’A400M, lui permettant des atterrissages ou des vols à basse altitude même par mauvaise visibilité (réduction des minima), spécialement pour des missions opérationnelles ou humanitaires par mauvais temps».

Il est aussi indiqué que «grâce à plusieurs détecteurs infrarouge et un traitement performant, l’EVS fournit aux équipages une image haute définition de l’environnement extérieur de l’aéronef, de jour comme de nuit. L’image est projetée sur le collimateur tête haute, ou sur l’écran multifonctions, venant ainsi se superposer sur la vision normale du pilote». Enfin, l'EVS «procure aux pilotes une perception améliorée de l’environnement, grâce à des capacités d’imagerie avancées qui se traduisent par une sécurité accrue pendant toutes les phases de vol : roulage, décollage, vol à moyenne et basse altitude, approche et atterrissage».

Ce système sera donc particulièrement efficace pour des missions de nuit, à basse altitude, et notamment avec l'opération Barkhane dans la bande sahélo-saharienne pour pouvoir y mener des opérations aéroportées, avec la possibilité de larguer des parachutistes.

Deux A400M devaient être livrés en 2015 à l'Armée de l'Air, et cette livraison intervient quelques jours avant la fin de l'année pour tenir le calendrier des livraisons aux différents états qui participent au programme et qui ont commandé des appareils. Outre les trois appareils qui doivent être livrés en 2016 et les quinze que l'Armée de l'Air est censée aligner en 2019, la France doit, à terme, disposer d'une flotte de cinquante exemplaires de l'Atlas.

Partager cet article

Commenter cet article