Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La DGA commande un troisième système de drones MQ-9 Reaper

Photo : (c) EMA - Un drone MQ-9 Reaper décolle de la piste de la base aérienne de Niamey
Photo : (c) EMA - Un drone MQ-9 Reaper décolle de la piste de la base aérienne de Niamey

Dans un communiqué de presse publié le Jeudi 10 Décembre 2015, la Direction Générale de l'Armement (DGA) a annoncé avoir commandé un troisième système de drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper.

La DGA indique que cette commandé a été passée le 07 Décembre 2015, auprès de l'avionneur américain General Atomics. Ce troisième système, comme tous les autres, se compose de trois drones MQ-9 Reaper et de deux stations de contrôle au sol (autrement dit, des cockpits). La DGA précise aussi que «leur acquisition est réalisée selon la procédure FMS (Foreign Military Sale) auprès de l’US Air Force».

Actuellement, l'ensemble des trois MQ-9 Reaper de l'Escadron de Drones 1/33 "Belfort" sont déployés sur la base aérienne de Niamey, au Niger, dans le cadre de l'opération Barkhane qui se déploie dans l'ensemble de la bande sahélo-saharienne.

Selon la DGA, ce «premier système, livré en décembre 2013, est utilisé de manière intensive» au profit direct des militaires français, comme avec, par exemple, la protection des convois militaires avec l'observation des routes qu'ils vont franchir. Indirectement, ils sont également utilisés pour quadriller le désert saharien afin de repérer toute activité suspecte, ainsi que les chefs militaires des groupes jihadistes qui opèrent encore dans la région.

La deuxième système doit être livré dans le courant de l'année 2016, et le troisième, le dernier qui vient d'être commandé, devrait voir arriver ses premiers Reaper en 2019. A ce titre, la DGA rappelle que «la Loi de programmation militaire 2014-2019 prévoit que l’armée de l’air disposera en 2019 de quatre systèmes complets, comprenant chacun trois drones».

Ces quatre systèmes représentent un total de douze drones MQ-9 Reaper, qui ne sont, pour l'instant, malheureusement pas armés. Ils pourraient l'être dans un avenir proche, ce qui permettrait d'être beaucoup plus efficace dans les opérations avec une réactivité immédiate. A l'heure actuelle, si le drone repère une cible qui doit être détruite, ce dernier appelle les Mirage 2000D de Niamey, ou les Rafale, depuis N'Djamena, au Tchad.

La DGA affirme dans son communiqué de presse que «les drones MALE sont des outils essentiels dans les zones de conflit moderne, offrant une capacité majeure en termes de connaissance et d’anticipation. Ils sont capables d'assurer des missions de renseignement, de surveillance, de reconnaissance et de désignation d'objectifs en opérant, grâce à leur endurance, sur de larges zones, à grandes distances et sur de longues durées».

A noter que les deux premiers système de drones commandés sont au standard Block 1. De ce fait, ces drones là ne peuvent être utilisés qu'en opérations, et non dans l'espace aérien européen. Les Reaper du troisième système seront eux au standard Block 5, qui comprend une nette amélioration de la station de contrôle, et qui «permet des facilités en termes d’adaptation d’une charge utile différente, en particulier les charges utiles de ROEM» (Renseignements d'Origine Electro-Magnétique), selon le Délégué Général à l'Armement, Laurent Collet-Billon.

Enfin, il est nécessaire de préciser que les drones réceptionnés au standard Block 1 seront rétrofités au standard Block 5.

Partager cet article

Commenter cet article

VINCI 14/12/2015 10:56

Bravo pour cet excellent site qui informe au plus près des événements!

Defens'Aero 14/12/2015 11:59

Bonjour,
Merci beaucoup :-)
Bonne continuation;
Loïc