Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Une fissure a été trouvée sur un longeron d'aile d'un F-35C

Photo : (c) US Navy - Le F-35C du Air Test and Evaluation Squadron 23 (VX-23). Un escadron d'essais de l'US Navy.
Photo : (c) US Navy - Le F-35C du Air Test and Evaluation Squadron 23 (VX-23). Un escadron d'essais de l'US Navy.

Joe DellaVedova, le porte-paroles du Joint Program Office, a confirmé que dans le courant du mois d'Octobre 2015, une fissure a été observée sur l'un des treize longeron d'aile d'un F-35C par des employés du Pentagone qui travaillaient et réalisaient une inspection sur un F-35C Lightning II.

L'appareil qui est touché par cette fissure est un F-35C utilisé uniquement pour des missions d'expérimentation et des tests au profit de l'avionneur américain Lockheed Martin et de l'US Navy, puisque c'est elle, aux Etats-Unis, qui mettra en oeuvre ce modèle du F-35. Selon les déclaration de Joe DellaVedova, les ingénieurs du Pentagone et ceux de Lockheed Martin sont actuellement en train de chercher une solution afin de réparer cette fissure.

Selon les premières estimations et afin d'apporter une première solution temporaire à ce problème, le renfort de ce longeron d'aile fissuré devrait occasionner un très faible surpoids d'environ 0,227 kg. Aucun chiffre n'a été donné sur le coût de cette réparation.

Cette fissure est apparue après une série de tests de durabilité sur ce F-35C, afin de vérifier et d'observer l'usure et le comportement de la cellule de l'aéronef dans le temps, lorsque celui-ci est soumis à de nombreuses manœuvres, comme les catapultages, les appontages, ou face aux tensions qu'exercent les G positifs et négatifs sur l'appareil. Les différents essais qui sont menés sur ce F-35C sont intentionnellement poussés à l'extrême, afin justement d'observer les endroits qui doivent être renforcés et retravaillés par les ingénieurs, et à quel moment la structure ne tient plus le coup.

Il est donc nécessaire de préciser que le F-35C qui est touché ici par cette fissure est un F-35 utilisé pour les campagnes d'essais. Cet appareil a déjà accumulé, selon le porte-paroles Joe DellaVedova, plus de 13 700 heures de vol au cours de tests, ce qui représente 6 850 heures de vols opérationnels, ou vingt ans au sein d'un escadron opérationnel. Les autres F-35C qui sont sortis des chaînes d'assemblage cumulent chacun moins de 250 heures de vol.

Ce même porte-paroles a également indiqué que cette fissure ne remet pas en cause la mise en place de la Capacité Opérationnelle Initiale (COI - en anglais, Initial Operating Capability IOC) des F-35C de l'US Navy, qui doit intervenir en Août 2018.

Le F-35C est la deuxième variante du Lightning II, destinée à l'US Navy, et qui sera embarquée sur ses porte-avions. Contrairement à la version F-35A pour l'US Air Force, ou à la version F-35B STOVL (Short TakeOff and Vertical Landing - en français, décollage court et atterrissage vertical) pour l'US Marine Corps, le F-35C a une envergure supérieure comparée aux deux autres modèles. Il a aussi la capacité de replier vers le haut l'extrémité de ses ailes pour gagner de la place dans les hangars et sur le pont d'envol des porte-avions, et elle dispose d'une structure renforcée pour faire face aux catapultages et aux appontages.

  • Longeron : «Élément principal de la structure d'une aile, d'un empennage ou d'un fuselage d'avion, caractérisé par sa longueur et sa section» (Source : www.larousse.fr). Le longeron d'un aéronef démarre à l'emplanture de l'aile et arrive jusqu'à l'extrémité de celle-ci.

Partager cet article

Commenter cet article