Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Département d'Etat autorise la vente de quatre C-130J Super Hercules à la France

Photo : (c) USMC - Ravitaillement en vol de deux Black Hawk par un KC-130J Super Hercules de l'US Marine Corps.
Photo : (c) USMC - Ravitaillement en vol de deux Black Hawk par un KC-130J Super Hercules de l'US Marine Corps.

Malgré l'arrivée de l'A400M "Atlas" au sein de l'Armée de l'Air, et bien que ce nouvel avion de transport soit capable d'assurer efficacement des missions de transport stratégiques, il n'a toujours pas la capacité de pouvoir ravitailler en vol des hélicoptères, ce qui est un problème pour les opérations qui se déroulent dans la bande sahélo-saharienne, où les distances à franchir sont importantes.

C'est pourquoi, Laurent Collet-Billon, délégué général à l’armement, a officiellement déclaré lors d'une audition devant l'Assemblée Nationale en Juin 2015 qu'il avait suggéré l'acquisition de quatre C-130J Super Hercules, en version ravitailleur, afin de remédier à ce problème qui concerne l'A400M, et qui n'est pas le seul (autoprotection, largage de parachutistes, ...).

Cette acquisition, que l'Armée de l'Air tient absolument à ce qu'elle arrive à son terme, semble être sur la bonne voie. En effet, Mardi 10 Novembre 2015, l’Agence Américaine d’Exportation d’Armement (DSCA, Defense Security Cooperation Agency) a autorisé la vente de quatre C-130J Super Hercules, qui seront destinés à l'Armée de l'Air française.

Selon la notification publiée par la DSCA, sous l'autorité du Département d'Etat des Etats-Unis et repérée par le blog Lignes de Défense, ce contrat prévoit la vente de deux C-130J Super Hercules et de deux KC-130J Super Hercules, ainsi que le soutien logistique et un ensemble de pièces de rechange qui vont avec. Le montant total de ce contrat est estimé aux alentours de 650 millions de dollars, soit environ 605 millions d'euros.

Dans ce document, l'Agence déclare que «cette vente proposée va contribuer à la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en améliorant la capacité d'un allié de l'OTAN. Il est vital pour les intérêts nationaux américains d'aider l'Armée de l'Air française afin de développer son transport aérien, ses capacités de ravitaillement en vol, et de parachutage. Ces appareils fourniront ces capacités et seront utilisés pour soutenir les opérations nationales, celles de l'OTAN, des Nations Unies, et d'autres coalitions. La livraison de ces appareils à l'Armée de l'Air française permettra d'accroître considérablement l'interopérabilité entre l'US Air Force et l'Armée de l'Air française».

Outre les deux C-130J qui pourront être utilisés pour des missions de transport tactiques, avec notamment les Forces Spéciales déployées dans le Sahel, les deux autres KC-130J serviront à ravitailler en vol les hélicoptères Caracal de l'Armée de l'Air, eux aussi sollicités régulièrement pour mener des missions avec le Commandement des Opérations Spéciales. Le communiqué états-unien précise à ce titre que «les KC-130J fourniront la capacité cruciale du ravitaillement en vol pour les avions de combat, les avions de transport léger, et les hélicoptères français».

Mais avant de pouvoir voir évoluer des C-130J et KC-130J Super Hercules avec une cocarde française, il faut d'abord que la France, et donc l'ensemble des acteurs concernés (Armée de l'Air, DGA, ...) se mettent d'accord afin de valider la somme débloquée pour cet achat, que celui-ci soit totalement validé, que la livraison soit effectuée (prélèvement sur étagère), et que des pilotes et des mécaniciens soient formés pour faire voler et entretenir ces nouvelles machines.

Liste des équipements qui font partis du contrat Foreign Military Sale (en anglais) : Radios, turbopropulseurs de rechange, détecteurs de départ missile, systèmes de navigation inertielle, etc...

Le Département d'Etat autorise la vente de quatre C-130J Super Hercules à la France

A LIRE >> Au Sahel, des hélicoptères Caracal de l'Armée de l'Air se ravitaillent en vol sur un KC-130 Hercules de l'US Air Force >> A lire ici.

Partager cet article

Commenter cet article