Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un chasseur russe est entré dans l'espace aérien turc pour éviter un missile sol-air

Photo : (c) MINDEF russe - Décollage d'un Su-30SM russe équipé de deux bombes air-sol et de missiles air-air
Photo : (c) MINDEF russe - Décollage d'un Su-30SM russe équipé de deux bombes air-sol et de missiles air-air

Dans la journée du 03 Octobre 2015, un avion de chasse russe a pénétré l'espace aérien turc alors qu'il effectuait une mission d'attaque au sol contre les rebelles opposés au président syrien Bachar Al-Assad, allié à la Russie.

Lors de cette incursion, la Turquie avait alors envoyé deux F-16 de sa Force Aérienne Turque, qui effectuaient une mission de Combat Air Patrol dans la région, afin d'intercepter le chasseur russe, et Ankara avait par la suite demandé à l'ambassadeur russe en Turquie des explications sur ces agissements. Les forces armées russes avaient alors évoqué publiquement une erreur de navigation des pilotes.

Cependant, un mois plus tard, cette erreur de navigation n'en était pas une puisque Viktor Bondarev, le chef d'état-major de l'Armée de l'Air russe, a déclaré, lors d'un interview au quotidien russe Komsomolskaya, que la chasseur qui a pénétré l'espace aérien turc l'a fait afin d'éviter un missile sol-air.

Le Su-30SM "Flanker" «était sur ​​une mission de combat dans le nord de la Syrie dans des conditions nuageuses ​​très denses. Lorsque l'avion est passé le long de la frontière turque, l'équipement embarqué a déclenché une alarme indiquant que le chasseur a été verrouillé par un système de défense aérienne».

Le colonel-général a alors expliqué que «le pilote a dû prendre en une fraction de secondes une décision afin d'effectuer une manœuvre évasive. Et bien, [le chasseur] est entré un peu dans l'espace aérien turc. Nous le reconnaissons franchement».

M. Bondarev a conclu son intervention à ce sujet en expliquant que «ce fut une erreur, que [nos pilotes] respectent les frontières de la Turquie, et que cela ne se reproduira pas».

Depuis la fin du mois de Septembre 2015, la Russie déploie sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie (aéroport civil de Lattaquié), outre les hélicoptères de transport et d'attaques au sol, quatre Su-30SM spécialisés dans des missions de supériorité aérienne et d'attaque au sol, des Su-25SM "Frogfoot" mis en oeuvre pour des missions d'attaque au sol uniquement, des Su-34 "Fullback", et enfin, des Su-24M "Fencer" aussi utilisés pour l'attaque au sol et dont certaines versions sont spécialisées pour des missions de reconnaissance.

Selon le média russe Sputnik, depuis le début des opérations russes en Syrie contre les différents groupes jihadistes et les autres groupes rebelles opposés au pouvoir en place, le détachement aérien a mené plus de 1 630 sorties et a effectué plus de 2000 frappes aériennes sur les positions adverses.

Selon le général de corps d'armée Andreï Kartapolov, les forces aériennes russes ont détruit 287 postes de commandement, 52 camps d'entraînement, 155 dépôts de matériels militaires, ainsi que 40 usines.

Partager cet article

Commenter cet article