Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le siège éjectable du F-35 présente un risque mortel pour certains pilotes

Photo : (c) Martin Baker - Test du siège éjectable du F-35 Lightning II.
Photo : (c) Martin Baker - Test du siège éjectable du F-35 Lightning II.

Le programme Joint Strike Fighter du Pentagone, véritable gouffre financier pour les Etats-Unis et les états qui ont fait le choix de s'équiper de cet appareil, ne cesse de se confronter à de nombreux problèmes techniques depuis sa conception, alors même que les forces aériennes et les flottilles embarquées commencent à réceptionner leurs premiers appareils.

Le dernier problème technique du F-35 Lightning II, et pas des moindres, a fait son apparition il y a maintenant quelques semaines lors de tests d'éjection du siège éjectable et de son mannequin représentant le pilote, menés dans le cadre du développement et de la certification de nouveaux composants intégrés à l'appareil.

Les ingénieurs de Lockheed Martin se sont en effet aperçus que le siège éjectable US16E, développé par la légendaire société britannique Martin-Baker, brisait littéralement le cou du mannequin qui subissait l'éjection. En effet, combiné à la puissance de l'éjection du siège, ce dernier émet une légère rotation vers l'avant lors de l'éjection, ce qui provoque ces graves blessures au mannequin.

L'US Air Force a indiqué dans un communiqué de presse que les pilotes qui pesaient moins de 136 livres, soit environ 61,70 kg présentaient un risque si il devait s'éjecter lors d'une mission. De ce fait, les pilotes pesant moins de 136 livres ne peuvent plus s'entraîner et se former sur les F-35, tant que le problème n'est pas réglé.

Cependant, ce danger pour les pilotes apparaît uniquement lorsque ceux-ci évoluent à base vitesse, et lorsqu'ils portent le casque «Gen III F-35 Helmet Mounted Display System (HMDS)», connu pour gêner les mouvements de la tête du pilote, ce qui est désagréable lorsque le pilote doit regarder, par exemple, derrière son épaule, lors des combats aériens rapprochés.

Toutefois, selon le média américain Defense News, qui a contacté un porte-paroles du Pentagone, si les blessures interviennent lorsque les pilotes portent le casque Gen III, équipé de la même façon qu'une VTH (Vision Tête Haute) étant donné que le F-35 est dépourvu de HUD (Head-Up Display), ces risques n'apparaissent pas avec les casques des générations précédentes, comme avec le Gen II.

Toujours selon ce même média, qui reprend les dires du porte-paroles, «la principale différence physique entre les deux casques est que le système Gen III pèse 5,1 livres [2,30 kg, NDLR] soit environ six fois plus que l'ancien casque, le Gen II. Selon la source, cette augmentation de poids est principalement due à l'amélioration de la caméra de vision nocturne, ainsi que l'ajout de meilleurs capteurs pour résoudre les problèmes de la résolution et la sensibilité du système».

Partager cet article

Commenter cet article

F900 20/10/2015 10:40

Se briser le ''coup''….

Defens'Aero 20/10/2015 18:57

Bonjour,

C'était les restes d'une phrase qui comprenait le mot "coup".
Toutes mes excuses, c'est corrigé !

Loïc.

Fred 20/10/2015 07:57

Article intéressant comme d'habitude.
Attention cependant, 1livre=0.454kg du coup 5.1livres=2.3kg plutot

Defens'Aero 20/10/2015 18:58

Bonjour,

Merci pour votre correction. L'erreur de conversion est modifiée !

Loïc.