Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Des précisions sur la modernisation des Mirage 2000D

Photo : © R. Nicolas-Nelson / Armée de l'Air - Ravitaillement en vol d'une patrouille de Mirage 2000D équipée de GBU-12 au dessus de Gao (Mali).
Photo : © R. Nicolas-Nelson / Armée de l'Air - Ravitaillement en vol d'une patrouille de Mirage 2000D équipée de GBU-12 au dessus de Gao (Mali).

EXCLUSIF !

Mercredi 30 Septembre, dans le cadre de la présentation du projet de loi de finances de 2016, le Ministère de la Défense a publié les montants qui allaient être alloués aux différents programmes de modernisation et aux commandes des nouveaux aéronefs (lire l'article ici).

C'est donc à ce titre que va être enfin lancée, en fin d'année 2015, "la réalisation de la rénovation à mi-vie du Mirage 2000D", avec une livraison des premiers appareils rénovés à l'Armée de l'Air "dès 2019".

Lors de la publication de ce document, on a notamment appris que cette modernisation, sur une flotte aéronautique qui en a besoin, se concentrera sur "les obsolescences techniques et conférera au Mirage 2000D la capacité de tir canon air-sol et la possibilité d’emporter des missiles d’autoprotection MICA infrarouge. La simulation sera également mise à niveau".

Ces informations officielles viennent aujourd'hui se compléter par d'autres informations complémentaires, émanant d'un contact de confiance qui confirme que "la rénovation des 2000D sera signée avant la fin de l'année", et qu'elle prévoit notamment l'intégration d'un pod canon externe, du remplacement des missiles air-air Magic II par des MICA IR (InfraRouge) et donc de la conduite de tir et de l'ensemble du système associé.

En outre, le Système de Navigation et d'Attaque (SNA) des Mirage 2000D va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. C'était, dit-on, "une énorme aberration à l'heure numérique !".

C'est pourquoi, et comme à son habitude, les (ingénieux) aviateurs de l'Armée de l'Air avaient réussi à mettre au point un système complémentaire au SNA. Si ce "système D" avait l'avantage d'être plus moderne, celui-ci avait l'inconvénient de prendre de la place, et donc d'encombrer encore plus le poste de pilotage et la cabine, déjà bien équipée.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport assymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49.

Partager cet article

Commenter cet article

OC 07/10/2015 13:34

Bonjour
Un article très interressant de M Cabirol sur le journal la Tribune le mentionne également:
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/pourquoi-le-mirage-2000-garde-sa-place-dans-l-armee-de-l-air-509854.html
Y aura t-il également une remise à niveau des Mirage 2000 de la base d'Orange qui s'y rien n'est fait devront s'arrêter théoriquement en 2018 dû à l'obsolescence de leur missile alors que leur cellule est à mi-vie?
Cdt