Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le Pentagone autorise la vente de quatre drones MQ-9 Reaper à l'Espagne

Photo : (c) General Atomics - Un drone MQ-9 Reaper de l'Aeronautica Militare.
Photo : (c) General Atomics - Un drone MQ-9 Reaper de l'Aeronautica Militare.

Lors de la présentation du budget du Ministère espagnol de la Défense pour l'année 2016 devant les membres du parlement espagnol le Jeudi 06 Août 2015, il a été révélé que l'Espagne venait de débloquer une somme de vingt-cinq millions d'euros pour acquérir une flotte de quatre drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) destinés à des missions surveillance et de reconnaissance.

En effet, selon les informations délivrées par la presse espagnole au cours de l'été, quatre drones MALE seraient commandés, ainsi que deux stations de contrôle au sol qui permettent de piloter le drone à distance pendant les missions, pour un ensemble du programme qui s'élèverait à environ 171 millions d'euros, entre 2016 et 2020.

Cette demande effectuée par le gouvernement espagnol, à la demande de son Ministère de la Défense, a été approuvée le 06 Octobre 2015 par l'agence américaine d’exportation d’armement (DSCA - Defense Security Cooperation Agency).

Elle officialise alors la vente de quatre «drones MQ-9 Reaper Block 5, de leurs équipements associés, des pièces de rechange et du soutien logistique, pour un coût estimé à 243 millions de dollars», soit environ 214 millions d'euros.

Selon le communiqué de presse diffusé par l'agence américaine, cette vente englobe quatre MQ-9 Reaper, vingt systèmes de positionnement par GPS (trois par appareils et huit en rechange), deux cabines de contrôle et de pilotage au sol, cinq systèmes de ciblage et d'observation (un par appareil et un en rechange), ainsi que cinq radar Lynx AN/APY-8 (un par appareil et un en rechange).

Outre ces systèmes, le contrat prévoit également un ensemble de pièces de rechange, la documentation technique pour faire voler et pour entretenir ces drones MALE, un soutien à l'entretien des Reaper pendant deux ans, avec une troisième année en option, ainsi que la formation des aviateurs espagnols et l'aide apportée par des contractuels de l'US Air Force ou de General Atomics.

Le communiqué précise notamment que «cette vente améliore la capacité de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) de l'armée espagnole à l'appui des opérations nationales, de celles de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), de l'Organisation des Nations Unies, etc... La standardisation des capacités ISR augmente l'interopérabilité entre les forces américaines et espagnoles et fournit une interface commune avec les autres opérateurs du MQ-9 Reaper de l'OTAN, y compris le Royaume-Uni, la France, et l'Italie. L'Armée de l'Air espagnole a l'intention d'utiliser les MQ-9 pour sa sécurité intérieure, le maintien de la paix, l'imposition de la paix, la contre-insurrection, et les opérations antiterroristes».

Madrid vient donc de faire son entrée dans le club européen des utilisateurs des MQ-9 Reaper, aux côtés du Royaume-Uni (armés), de la France (non armés, pour l'instant), de l'Italie (non armés), et des Pays-Bas, qui ont récemment passé une commande pour quatre Reaper (plus d'informations ici).

VOTEZ POUR DEFENS'AERO !

Cliquez ici pour soutenir Defens'Aero dans le cadre des Golden Blog Awards 2015.

Partager cet article

Commenter cet article