Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le détachement aérien russe débute ses frappes aériennes en Syrie

Après l'envoi de 28 avions de chasse et d'attaque au sol, dont douze Su-25SM "Frogfoot", quatre Su-30SM, ainsi que douze Su-24M "Fencer" sur l'aéroport international de Bassel El Assad, à proximité de la ville côtière de Lattaquié, ainsi que la réception de six Su-34 "Fullback", le détachement aérien russe vient d'effectuer ses premières, et contestées, frappes aériennes sur le territoire syrien.

En effet, quelques heures après que la Chambre Haute du Parlement russe ait accordé aux forces armées russes et à Vladimir Poutine l'autorisation d'engager l'aviation en Syrie, les premiers raids ont eu lieu dans la ville de Homs.

Selon le général Igor Konachenkov, un porte-paroles du Ministère russe de la Défense, ce dernier a indiqué que "conformément à la décision du commandant en chef des forces armées Vladimir Poutine, nos avions ont mené une opération aérienne et réalisé des frappes de précision sur des cibles au sol des terroristes du groupe Etat islamique en Syrie".

A la suite de ces premières frappes, ce même militaire a annoncé et affirmé que l'Armée de l'Air russe avait détruit "du matériel militaire, des centres de communication, et des dépôts de munitions et de carburants" de l'Organisation Etat Islamique au cours de vingt sorties aériennes.

Cependant, ces raids, qui auraient été effectués par des Su-24 "Fencer" après l'apparition d'un certains nombres de clichés pris par des habitants sur place et relayés sur les réseaux sociaux, n'auraient pas eu l'effet escompté puisque, dans un premier temps, les cibles visaient n'aurait pas été touchées.

En effet, si l'on en croit la vidéo officielle de ces premières frappes, issue des nacelles emportées par les aéronefs russes, et publiée par le Ministère russe de la Défense, les bombes larguées dans la zone des opérations seraient tombées à plusieurs mètres des cibles visées, et non sur celles-ci.

De plus, il semblerait également que les appareils engagés dans ces raids aient utilisé des bombes air-sol dépourvues de guidage laser, ce qui complique la tâche des pilotes de chasse pour frapper précisément et efficacement leurs cibles. Des bombes lisses sont notamment visibles sur ces images, prises depuis un reportage exclusif diffusé par le journal de 20 heures de TF1.

Photos : (c) TF1 - Su-24 "Fencer" à Lattaquié / Images via @JosephHDempsey, sur Twitter.
Photos : (c) TF1 - Su-24 "Fencer" à Lattaquié / Images via @JosephHDempsey, sur Twitter.Photos : (c) TF1 - Su-24 "Fencer" à Lattaquié / Images via @JosephHDempsey, sur Twitter.

Photos : (c) TF1 - Su-24 "Fencer" à Lattaquié / Images via @JosephHDempsey, sur Twitter.

En outre, si la précision de ces frappes, et donc leurs résultats sont contestés, les cibles visées le sont également. En effet, selon le Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui s'est exprimé à l'Assemblée Nationale, les chasseurs russes n'auraient pas frappé directement l'Organisation Etat Islamique, mais plutôt d'autres groupes opposés au régime syrien actuel de Bachar El-Assad.

Jean-Yves Le Drian a notamment indiqué que ces raids, sont "sans doute sur les groupes d’opposition, ce qui confirme qu’ils sont davantage dans le soutien au régime de Bachar que dans la lutte contre Daesh".

Des propos de ce type ont aussi été déclarés par des diplomates américains, sous couvert d'anonymat, ainsi que par le Secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, lors d'une conférence de presse.

Le choix de la part de Moscou de frapper des groupes armés opposés au dirigeant syrien, et non directement l'Organisation Etat Islamique, n'est absolument pas étonnant et ces derniers ne sont qu'un prétexte pour soutenir militairement et renforcer le pouvoir de Bachar El-Assad, allié fidèle de Vladimir Poutine, face aux pays occidentaux.

Premières frappes aériennes russes en Syrie.

Partager cet article

Commenter cet article

gilles 01/10/2015 12:45

ces salops de russes attaquent nos terroristes