Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Russie déploie un détachement aérien en Syrie pour lutter contre l'Etat Islamique

Photo : (c) STRATFOR / Airbus DS - Détachement aérien russe sur l'aéroport de Lattaquié, en Syrie.
Photo : (c) STRATFOR / Airbus DS - Détachement aérien russe sur l'aéroport de Lattaquié, en Syrie.

Depuis plusieurs semaines maintenant, la Russie a déployé de nombreux aéronefs, que ce soit des avions de chasse ou d'attaque au sol, des hélicoptères, ainsi que des équipements militaires terrestres en Syrie afin de soutenir son allié Bachar El-Assad, et de s'engager contre l'Organisation Etat Islamique.

Ces rapides déploiements, qui se sont étalés sur une courte période de plusieurs jours, ont abouti à la mise en place, sur l'aéroport international de Bassel El Assad, à proximité de la ville côtière de Lattaquié, un contingent de militaires et matériels russes assez important composé notamment d'un détachement aérien.

En effet, grâce à l'aide des images satellites achetées par le très sérieux site STRATFOR, l'arrivée des chasseurs et la montée en puissance de ce détachement russe a pu être observée avec précision.

A ce jour, Samedi 26 Septembre 2015, la Russie, via son Armée de l'Air, engage pas moins de 28 avions de chasse et d'attaque au sol stationnés le long de la piste 17L. Ce déploiement est donc composé de quatre Su-30SM spécialisés dans des missions de supériorité aérienne et d'attaque au sol, de douze Su-25SM "Frogfoot" mis en oeuvre pour des missions d'attaque au sol uniquement, et enfin, de douze Su-24M "Fencer" aussi utilisés pour l'attaque au sol et dont certaines versions sont spécialisées dans des missions de reconnaissance.

A leurs côtés, on trouve également plusieurs types d'hélicoptères issus de générations différentes. D'autres images satellites permettent d'observer le déploiement d'une douzaine, au moins, d'hélicoptères d'attaque au sol Mi-24M et Mi-24PN "Hind", et des Mi-8MTV "Hip", utilisés notamment pour le transport de troupes.

Si les chasseurs sont arrivés par leur propre moyen, les hélicoptères et les équipements militaires terrestres ont été acheminés par des avions de transport de l'Armée de l'Air russe avec, entre autres, des Iliouchine Il-76, et Il-78, des versions optimisées pour le ravitaillement en vol. Certains équipements, utilisés notamment pour la protection de l'aéroport, ont aussi été envoyés avec l'aide de la compagnie aérienne russe Volga Dnepr, qui a utilisé un An-124 "Condor".

Selon le site spécialisé The Aviationist et le média américain Fox News, pour plus de discrétion, certains chasseurs de l'Armée de l'Air russe seraient arrivés en Syrie en coupant leur transpondeur, et en formation serrée sous l'avion de transport, afin de ne pas être repérés par les pays qui participent à la coalition internationale Inherent Resolve, et d'apparaître comme un seul et même "point" sur les radars.

Cependant, il est très peu probable que cela ait marché, en raison du nombre important d'aéronefs spécialisés dans des missions de contrôle aérien et de détection avancée qui évoluent quotidiennement dans la région, dont notamment les E-3 Sentry AWACS.

Cette

Partager cet article

Commenter cet article