Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Etat-Major des Armées publie le bilan de l'opération Chammal

L'Etat-Major des Armées publie le bilan de l'opération Chammal

Photo : (c) EMA / Armée de l'Air - Décollage d'un Mirage 2000D depuis la base aérienne projetée en Jordanie.

Depuis le 19 Septembre 2014, la France est engagée dans l'opération Chammal en Irak et en Syrie (08 Septembre 2015), qui a pour objectifs de lutter contre l'Organisation Etat Islamique et de soutenir les forces armées irakiennes et kurdes qui se battent au sol contre ces jihadistes.

Les premiers moyens engagés dans cette opération l'ont été avec les six Rafale de l'Escadron de Chasse 3/30 "Lorraine" et le ravitailleur C-135FR du Groupe de Ravitaillement en Vol 2/91 "Bretagne" de l'Armée de l'Air, ainsi qu'avec l'Atlantique II de la Marine Nationale, tous idéalement prépositionnés sur la base aérienne 104 d'Al Dhafra, aux Emirats Arabes Unis.

Par la suite, le 1er Octobre 2014, ce dispositif a été renforcé avec l'envoi de trois Rafale supplémentaires, issus de l'Escadron de Chasse 1/7 "Provence" et du Régiment de Chasse 2/30 "Normandie Niémen". Cependant, ce renfort s'est terminé quelques mois plus tard puisque ces appareils sont rentrés en France au début du mois de Mars 2015.

De plus, en Novembre 2014, dans le cadre d'un déploiement dans la durée, ce sont six Mirage 2000D qui sont envoyés sur la base aérienne de Prince Hassan, en Jordanie, afin de soulager les Rafale et de se rapprocher du théâtre des opérations, ce qui permet de prolonger le temps des appareils sur zone et un aller/retour plus court. Mais au début du mois d'Août 2015, trois Mirage 2000N sont arrivés eux-aussi en Jordanie (lire l'article ici), afin de soulager les équipages, les mécaniciens, et les Mirage 2000D de la 3ème escadre.

Enfin, la France a aussi engagé, mais sur des périodes biens précises, un E-3F Sentry AWACS à plusieurs reprises, ainsi que le groupe aéronaval de la Marine Nationale, constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle. Ces derniers reviendront sur zone avant la fin de l'année 2015.

Depuis le 19 Septembre 2014 donc, l'ensemble de ces différents déploiements ont engendré pas moins de 10 000 heures de vol au-dessus du territoire irakien. Selon l'Etat-Major des Armées, qui a communiqué ces données lors du point-presse hebdomadaire du 10 Septembre 2015, les aéronefs français ont notamment accumulé 1 123 missions, ont effectué 215 frappes, qui ont abouti à la destruction de 344 objectifs de l'Organisation Etat Islamique.

Par ailleurs, depuis le 15 Juillet 2015, les appareils de l'Armée de l'Air et l'Atlantique II de la Marine Nationale ont mené 132 missions, réalisé 45 frappes, qui ont détruit 80 objectifs. En outre, selon le blog Le Mamouth, l'avion de patrouille maritime a déjà frappé à trois reprises.

Partager cet article

Commenter cet article