Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un Atlantique II effectue sa première mission de reconnaissance en Syrie

Un Atlantique II effectue sa première mission de reconnaissance en Syrie

Photo : (c) EMA / Armée de l'Air - L'Atlantique II engagé dans la première mission de reconnaissance en Syrie.

Après la décision du Président de la République François Hollande d'engager des missions de reconnaissance et par la suite, des frappes aériennes en Syrie, des Rafale de l'Armée de l'Air (lire l'article complet) ont été suivis de près par un Atlantique II de la Marine Nationale qui vient d'effectuer sa première mission au-dessus du territoire syrien.

Selon le communiqué de presse diffusé par l'Etat-Major des Armées (EMA), "le 9 Septembre 2015, une nouvelle mission de survol de la Syrie a été réalisée par un équipage d’Atlantique 2, en vue d’acquérir du renseignement sur le groupe terroriste Daech et renforcer la capacité d’appréciation autonome de la situation de la France".

Dans le cadre de cette mission, l'équipage de l'avion de patrouille maritime a mis en oeuvre l'ensemble de ses capteurs, à savoir, une "caméra infra-rouge jour et nuit, des appareils photo à grosse focale et forte résolution et des moyens de veille électronique et électromagnétique", précise l'EMA.

Au cours de ces missions de reconnaissance, comme ce fut le cas ici aussi en Syrie, qui est le premier théâtre d'opérations de la France où la supériorité aérienne n'est pas acquise, l'EMA explique que "les différents opérateurs en guerre électronique, détecteurs acousticiens ou navigateurs aériens, contrôleurs avancés, mécaniciens de bord et interprétateurs photo travaillent ainsi pendant toute la mission sous les ordres du commandant de bord, pour récupérer, analyser et transmettre toutes les données reçues en imagerie (IMINT) ou en électromagnétique (ELINT)".

Comme l'ensemble des autres missions qui ont été réalisées depuis le début de l'opération Chammal (opération Inherent Resolve pour l'ensemble de la coalition), ces différentes sorties aériennes ont été "planifiées, coordonnées et contrôlées depuis le CAOC d’Al Udeid au Qatar".

La France met en oeuvre, via son Armée de l'Air, trois Mirage 2000D et trois 2000N, six Rafale, et un ravitailleur C-135FR ; via son Armée de Terre, des instructeurs au sol en Irak pour la formation ; et via sa Marine Nationale, un avion de patrouille maritime Atlantique II (pour l'instant). Enfin, outre ces moyens officiels, de nombreux éléments des forces spéciales appartenant à nos forces armées sont aussi déployés sur le sol irakien.

Partager cet article

Commenter cet article