Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère Black Hawk a réalisé un poser dur sur un navire de l'US Navy

Un hélicoptère Black Hawk a réalisé un poser dur sur un navire de l'US Navy

Photo : (c) Capture d'écran vidéo NBC - Les débris du Black Hawk après son "poser dur".

Hier Mercredi 12 Août 2015, au cours d'une mission d'entraînement, un hélicoptère H-60 Black Hawk de l'US Army a réalisé un "poser dur" sur une partie du pont de l'USNS Red Cloud, au large de l'île d'Okinawa, située quelques kilomètres au Sud du Japon.

Selon le communiqué de presse publié par les forces américaines au Japon (US Forces Japan), l'accident, qui est survenu aux alentours de 13h45, heure locale, et à environ trente-deux kilomètres des côtes de l'île d'Okinawa, a engendré des blessures à six militaires américains qui se trouvaient à bord de l'appareil.

Les personnes qui ont été blessées ont été transportées à l'hôpital militaire de Camp Foster, situé au sein de la base de l'US Marine Corps, implanté dans la ville de Ginowan, sur l'île d'Okinawa. De plus, toujours selon le communiqué, une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes qui ont conduit à cet accident, sans gravité.

Selon les différentes photographies diffusées par les médias locaux japonais, lors de son "poser dur", la queue de l'hélicoptère H-60 Black Hawk, appartenant au 160th SOAR (Special Operations Aviation Regiment), s'est brisée en deux. Par ailleurs, sur ces mêmes photographies, les membres de l'équipage présents sur le bâtiment ont pris soin de recouvrir avec une grande bâche une importante partie du H-60, sans doute afin d'éviter que des images de capteurs ou d'autres éléments intéressants ne circulent sur les réseaux sociaux.

L'archipel d'Okinawa est un ensemble d'îles qui, depuis qu'il a été cédé au Japon par les Etats-Unis en 1972, est occupé par de nombreuses bases militaires et aériennes américaines, avec plus de la moitié des 47 000 soldats américains stationnés au Japon, ce qui pose de plus en plus de problèmes avec la population locale, qui n'accepte plus, ou très mal, cette présence américaine. La population locale accuse notamment les militaires américains d'être responsables d'une importante nuisance sonore et d'une certaine insécurité.

Partager cet article

Commenter cet article