Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère AH-64 Apache saoudien s'est écrasé non loin de la frontière yéménite

Un hélicoptère AH-64 Apache saoudien s'est écrasé non loin de la frontière yéménite

Photo : (c) US Army - Un hélicoptère AH-64D Apache de l'US Army largue une leurre infra-rouge.

Depuis maintenant plusieurs mois, la coalition arabe, formée par l'Arabie Saoudite en leader, en coopération avec l'Egypte, la Jordanie, le Soudan, le Maroc, le Qatar, le Pakistan, le Koweït, Bahreïn, ainsi que les Emirats Arabes Unis, a entamé une campagne de frappes aériennes et une offensive terrestre afin de repousser la milice chiite houthis qui avait pris le contrôle de plusieurs villes au Yémen, dont la capitale, Sanaa, ce qui avait poussé le président yéménite Rabbo Mansour Hadi à fuir le pays.

Après plusieurs semaines où les chasseurs de la coalition ont effectué une importante campagne aérienne, en effectuant de nombreuses frappes, sans trop se soucier de la population civile, les forces loyalistes yéménites, aidées par des forces terrestres de la coalition, et notamment des chars Leclerc des Emirats Arabes Unis, ont commencé à récupérer les villes et les territoires perdus.

C'est donc dans ce contexte là que Vendredi 21 Août 2015, un hélicoptère d'attaque au sol AH-64 Apache saoudien s'est écrasé dans la région de Jizan, située dans le Sud-Ouest de l'Arabie Saoudite, et disposant d'une frontière commune avec le Yémen.

Le Joint Forces Command des forces armées saoudiennes a indiqué, dans un communiqué de presse, que l'hélicoptère, dont on ne sait pas si il appartenait à la force aérienne ou terrestre, effectuait une mission qui visait à protéger les frontières saoudiennes, et que le pilote et le navigateur sont décédés dans le crash de leur hélicoptère.

Ce même communiqué a précisé qu'une enquête a été ouverte après cet accident mortel, sans donner plus d'informations précises. L'agence de presse Saba, hostile à l'intervention saoudienne et soutenue par les milices chiites houthis, affirme que ce sont ces dernières qui ont "abattu l'appareil à l'aide des missiles sol-air".

Partager cet article

Commenter cet article