Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Le détachement britannique a terminé sa mission dans les pays baltes

Le détachement britannique a terminé sa mission dans les pays baltes

Photo : (c) Ministère anglais de la Défense - Deux Typhoon de la RAF interceptent un Tu-95 "Bear" russe.

A partir du début de la crise de Crimée, et avec l'annexion de cette région par la Russie, les pays occidentaux membres de l'OTAN ont pris certaines dispositions afin de réaffirmer leur soutien envers les pays qui jouxtent l'Ukraine, comme la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, et l'Estonie.

Depuis un an maintenant, et à tour de rôle, les forces aériennes des pays membres de l'OTAN prennent la permanence opérationnelle afin d'identifier et d'intercepter les appareils qui survoleraient les pays baltes (Lettonie, Estonie, et Lituanie), étant donné que ces états ne disposent pas d'une force aérienne. Bien que la mission Baltic Air Policing est mise en place depuis 2004, elle a été renforcée au mois de Mai 2014 avec la mise en place de plusieurs plots de permanence opérationnelle, et non d'un seul, lorsque les relations avec la Russie étaient apaisées.

La 38ème rotation de cette opération vient d'arriver à son terme et petit à petit, les différents détachements présents dans les bases aériennes de l'Est de l'Europe rentrent chez eux. C'est notamment le cas avec les quatre Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force qui viennent de se poser au Royaume-Uni, après quatre mois de présence sur la base aérienne d'Amari, en Estonie.

Le 25 Août 2015, les pilotes de chasse et les mécaniciens britanniques au sol ont transféré leurs missions à leurs homologues allemands de la Lufwaffe, qui vont être chargés d'accomplir des missions de police du ciel avec eux aussi quatre Typhoon, et ce, jusqu'au mois de Janvier 2016. Les appareils allemands évolueront aux côtés de quatre JAS-39 Gripen de la Force Aérienne Hongroise, basés à Siauliai, en Lituanie.

Lors de la cérémonie de départ, le Premier Ministre estonien Taavi Roivas a notamment rappelé que les Typhoon britanniques du 121 Expeditionary Air Wing ont décollé à dix-sept reprises sur des interceptions réelles, afin d'identifier et d'escorter pas moins d'une quarantaine d'aéronefs russes, que ce soit des chasseurs (Su-27), des chasseurs-bombardiers (Su-34 et Su-24) ou des bombardiers à long rayon d'action (Tu-95 et Tu-160).

Dernièrement, le lieutenant-colonel Jay Janzen, un porte-paroles de l'OTAN, a indiqué que le nombre de chasseurs va passer de seize à huit avions de chasse, qui assureront toujours les mêmes missions qu'actuellement.

Ce même porte-paroles a indiqué à IHS Jane's que "l'OTAN aura huit avions assignés à cette mission à compter du 1er Septembre, et ces avions seront basés à la fois à Siauliai en Lituanie et à Amari en Estonie".

Lors de ces déclarations, le militaire avait précisé que l'OTAN a "actuellement 16 [aéronefs à Siauliai, à Amari, et à Malbork en Pologne], ce qui est bien supérieur à l'exigence militaire".

Jay Janzen a également ajouté que "les autorités militaires de l'OTAN en ont conclu que huit avions est suffisant pour protéger les espaces aériens des états baltes. En outre, c'est toujours le double de la situation avant le début de la crise russo-ukrainienne. Avant la crise, la mission avait normalement quatre avions pour chaque rotation, tous basés à Siauliai en Lituanie."

Partager cet article

Commenter cet article