Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La réparation du F-35A qui avait pris feu va coûter près de 45 000 000 d'euros

La réparation du F-35A qui avait pris feu va coûter près de 45 000 000 d'euros

Photo : (c) AETC - Image du F-35A qui a pris feu sur le tarmac.

Il y a presque un an, le 23 Juin 2014, un F-35A, la version conventionnelle destinée à l'US Air Force, a pris feu au roulage, quelques instants avant son décollage de la base aérienne d'Eglin, en Floride, où sont formés les jeunes et futurs pilotes de chasse de F-35.

A l'époque, le pilote du F-35A, qui appartient au 33rd “Nomads” Fighter Wing, avait alors appliqué les procédures d'urgence pour ce type d'accident, en stoppant le décollage, en éteignant le moteur, puis en s'extrayant de l'avion. Les secours avaient ensuite éteint le feu à l'aide d'une mousse spécifique, étant donné que le kérosène est un liquide inflammable non-miscible à l’eau.

Cet accident, qui n'avait pas fait de victime et qui n'était donc que matériel, avait obligé le Pentagone ainsi que Lockheed Martin à clouer au sol sa flotte de F-35A, F-35B, et F-35C pendant un certain temps. De plus, ce départ d'incendie avait également annulé l'envoi de quelques F-35 au salon du Bourget, en France, et à celui de Farnborough, au Royaume-Uni, ce qui n'avait pas contribué à améliorer l'image du programme Joint Strike Fighter auprès de l'opinion publique, voire des clients de cet appareil.

Après plusieurs mois d'enquête, l'Air Education and Training Command, sous la responsabilité de l'US Air Force, a publié le rapport officiel concernant les résultats de l'enquête qui avait été ouverte à la suite de ce départ de feu, qui avait essentiellement touché l'arrière de l'aéronef.

Selon ce rapport, consultable ici (en anglais), le départ de feu est dû à une défaillance qui s'est produite à hauteur du troisième étage du rotor de la soufflante. Des éléments de l'avion n'ont pas été confinés, ce qui a engendré des frottements avec d'autres composants et des micros fissures.

Lors de l'allumage du réacteur, certains de ces éléments se sont alors brisés, et sont allés percuter et traverser, selon le rapport, "le ventilateur du moteur, le compartiment du moteur, un réservoir de carburant interne, une conduite hydraulique et de carburant, avant de ressortir par la partie supérieure du fuselage". Les dégâts occasionnés à ce moment là ont alors provoqué une fuite de carburant qui s'est embrasée. Le feu s'est alors propagé sur les deux tiers de l'aéronef.

Au terme de son enquête, l'Air Education and Training Command a conclu que l'origine de cet accident est due à l'enchaînement de problèmes techniques, et que le pilote de chasse n'est en aucun cas responsable. De légers dégâts ont été occasionnés sur le tarmac mais la réparation de ce F-35A (Tail number : 10-5015) est chiffrée aux alentours de 50 000 000$, soit environ 44 400 000 euros.

L'US Air Force n'a pas fait de déclaration sur les dispositions qu'elle compte prendre à la suite de la publication de ce rapport. Elle peut prendre la décision de réparer le F-35A, d'un coût unitaire de 108 millions de dollars, ou d'abandonner l'appareil et de récupérer les pièces qui n'ont pas été endommagées.

De son côté, le constructeur américain de l'appareil, Lockheed Martin, a déclaré qu'il allait, pour l'instant, résoudre ce problème sur le court terme, et réfléchir à une seconde solution qui s'inscrive dans le long terme.

Partager cet article

Commenter cet article