Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Mali commande six A-29 Super Tucano

La Mali commande six A-29 Super Tucano

Photo : (c) Embraer - A-29 Super Tucano sur un terrain sommaire, non préparé, et équipé de bombes air-sol d'entraînement.

Alors que la France déploie environ 3 000 militaires dans la bande sahélo-saharienne, dont au Mali, afin de lutter contre les groupes terroristes qui sévissent dans la région, en parallèle, le Mali, après avoir été préservé à la suite de l'opération Serval, tente de se reconstruire et d'avoir un état fort, ainsi que des forces armées qui soient capables d'assurer la protection de ses frontières.

C'est notamment le cas au niveau de sa force aérienne qui est inexistante après des années où elle a été laissée à l'abandon, sans crédits, avec de vieux équipements, et des pièces de rechange inexistantes. C'est pourquoi, afin de pallier à cette situation, le gouvernement malien vient de signer avec l'avionneur brésilien Embraer un contrat concernant la vente et la livraison de six A-29 Super Tucano.

A l'occasion du salon du Bourget, Embraer Defence & Security et Tieman Coulibaly, le Ministre malien de la Défense, ont signé le contrat portant sur l'achat de ces six A-29 Super Tucano, ainsi que la formation des pilotes et des mécaniciens, la fourniture d'un support logistique, et la vente de simulateurs utilisés pour la formation.

Si les deux protagonistes n'ont pas indiqué le montant de ce contrat, ils ont cependant indiqué que ces A-29 Super Tucano seront utilisés pour l'entraînement avancé, la surveillance des frontières, ainsi que pour les missions intérieures.

Par ailleurs, la Mali envisage également (lire l'article complet ici) de refaire voler sa flotte d'hélicoptères Gazelle, via la société française Aérotec (site officiel ici), spécialisée dans la réparation et la modernisation d'avions et d'hélicoptères.

L'A-29 Super Tucano est un appareil léger d'attaque au sol, utilisé par une dizaine de forces aériennes qui n'ont pas forcément un budget conséquent, comme au Burkina-Faso, en Equateur, en Colombie, en Angola, au Cameroun, au Sénagal, etc... où ils sont régulièrement utilisés. C'est un appareil qui est très bien adapté à ces pays et aux missions qui lui sont confiées, comme dans des missions de lutte anti-guérilla, d'attaque au sol, ou d'appui de troupes au sol, comme c'est notamment le cas en Afghanistan.

Bien que l'appareil n'est en rien comparable aux aéronefs de certains pays occidentaux, il emporte un armement sophistiqué et adapté à son utilisation. Le Super Tucano, qui peut atteindre une vitesse avoisinant les 600km/h grâce à un turbopropulseur, dispose en interne deux canons dans ses ailes.

En externe, il peut emporter un pod canon supplémentaire, quatre pods lance-roquettes, ainsi que des bombes air-sol guidées ou non. Par ailleurs, il peut également décoller et atterrir depuis des terrains sommaires (qui n'ont pas été "préparés" au préalable), ce qui est utile lors de certaines opérations : Les avions peuvent opérer au plus près des combats, sans devoir perdre du temps à construire et aménager une piste en béton.

Partager cet article

Commenter cet article