Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

La Force Aérienne Italienne va utiliser ses M-346 comme Aggressor

La Force Aérienne Italienne va utiliser ses M-346 comme Aggressor

Photo : (c) Aeronautica Militare - Un M-346, équipé de missiles air-air, part au break lors d'une mission d'entraînement.

Si on connait tous les fameux "Aggressor Squadron" de l'US Air Force, équipés de F-15 et de F-16 avec leurs livrées qui rappellent celles des avions de chasses russes, mais aussi les Alpha Jet de l'Escadron d'Entraînement 2/2 "Côte d'Or" qui jouent, eux aussi, le rôle des "Red Air" lors des exercices, il va maintenant falloir s'habituer à entendre parler des M-346 Aggressor de l'Aeronautica Militare (Armée de l'Air Italienne).

En effet, dans le courant du début du mois de Juin 2015, un T-346A (appellation officielle du M-346 Master au sein de l'Aeronautica Militare), appartenant au 61st Air Wing, a été déployé sur la base aérienne italienne de Grosseto, sur la côte Ouest de l'Italie, afin d'évaluer la possibilité d'utiliser les M-346 comme des appareils Aggressor face aux Eurofighter Typhoon.

Selon le communiqué de presse diffusé le 19 Juin 2015 par Alenia Aermacchi, le constructeur de l'appareil, le M-346 qui a opéré aux côtés du 20th Squadron OCU (comparable, en France, à l'Escadron de Transformation Rafale 2/92 "Aquitaine") a apporté des résultats positifs aux évaluations puisque le communiqué indique que désormais, "les deux avions sont parfaitement interopérables".

Lors des missions air-air BVR (Beyond Visual Range - Au-delà de la porté visuelle), le M-346 et le Typhoon ont pu simuler un combat aérien en totale coopération grâce à la liaison de données du M-346 ainsi qu'au FPR-14 Autonomous Air-Combat Manoeuvring Instrumentation (AACMI) du Typhoon.

Avec l'arrivée, dans quelques années, du F-35 Lightning II au sein de l'Aeronautica Militare, ces tests permettent à l'Italie d'utiliser des appareils d'entraînement avancé dans des missions d'entraînement et de formation afin de conserver un potentiel d'heures de vol plus important sur ses principaux appareils de première ligne (Typhoon et F-35), et de faire des économies en raison d'un coût élevé des heures de vol de certains appareils, que ce soit dans le cadre de la formation des jeunes pilotes de chasse ou de l'entraînement des pilotes déjà formés.

Outre en Italie, le M-346 est aussi mis en oeuvre par plusieurs pays à travers le monde, comme en Israël, aux Emirats Arabes Unis, à Singapour, et plus récemment, en Pologne. Il est susceptible de remplacer les Alpha Jet de l'Armée de l'Air française dans quelques années, bien que d'autres avions sont également en lice, comme le PC-21 de Pilatus, favori dans cette compétition.

Partager cet article

Commenter cet article

Guy LeVasseur 28/06/2015 13:27

Note importante : Il n'y a toujours pas de M-346 aux Émirats Arabes Unis. Le contrat initial a été reporté à une date ultérieure non spécifiée.