Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère UH-1Y Venom de l'US Marine Corps porté disparu au Népal

Un hélicoptère UH-1Y Venom de l'US Marine Corps porté disparu au Népal

Photo : (c) USMC - Deux hélicoptères UH-1Y Venom armés,au cours d'un vol d'entraînement.

Après le terrible tremblement de terre qui a frappé le Népal le 25 Avril 2015 et qui a fait, pour l'instant, plus de 7 000 morts, la communauté internationale s'est organisée afin d'apporter une assistance aux secouristes népalais, mal équipés pour ce type d'opérations et débordés par l'ampleur de la tâche qu'ils doivent accomplir.

Afin de les soutenir, plusieurs pays, dont les Etats-Unis, ont décidé de déployer à Katmandou, capitale du Népal, des moyens aériens, comme les quatre MV-22B Osprey, issus du Marine Medium Tiltrotor Squadron 262, stationnés sur la Marine Corps Air Station de Futenma, sur l'île d'Okinawa, au Japon, ainsi que trois UH-1Y Venom, appartenant au Light Attack Helicopter Squadron 469, habituellement stationnés sur la Marine Corps Air Station Miramar, en Californie.

Au cours d'une de ces missions d'assistance, qui a eu lieu hier Mardi 12 Mai, un UH-1Y Venom, avec six militaires de l'US Marine Corps et deux militaires népalais à bord, a disparu des écrans radars qui surveillaient la région en fin d'après-midi, heure locale.

En effet, selon le colonel Steven Warren, porte-paroles du Ministère américain de la Défense, alors que l'hélicoptère venait de déposer une première cargaison et était en route pour en déposer une seconde dans une autre ville, celui-ci a disparu à proximité de la ville de Charikot, située au Nord-Est du Népal.

Si l'on en croit ses propos, des hélicoptères qui se trouvaient dans la région au moment de la disparition ont entendu à la radio une conversation où des pilotes indiquaient avoir un problème de carburant, sans pour autant donner plus d'indications.

A la suite de cette disparition, une opération a été lancée afin de rechercher les traces d'un possible crash, avec de la fumée, des flammes, ou des émissions d'une balise de détresse. Cependant rien de cela n'a été observé et détecté, et le colonel Steven Warren a indiqué espérer qu'il n'y a pas eu de crash, et que l'appareil a simplement fait un atterrissage d'urgence. Si les opérations de recherche ont été stoppées durant la nuit, celles-ci reprendront le lendemain matin afin de lever le voile sur la disparition de cet hélicoptère.

L'US Marine Corps est très engagée dans cette opération qui porte le nom "Sahayogi Haat". Au dernier bilan officiel, communiqué le 11 Mai 2015, les aéronefs, comprenant trois hélicoptères UH-1Y Venom, quatre MV-22B Osprey, deux KC-130J Super Hercules, ainsi que quatre C-17 Globemaster III, ont effectué plus de 515 heures de vol, ont transporté 480 tonnes d'aide humanitaire, et ont également transporté presque 1 000 personnes au cours de ces différentes missions. Au total, les Etats-Unis déploient 300 militaires américains afin d'assister les secours au sol et de coordonner ce déploiement.

Outre les Etats-Unis, on retrouve l'Inde, qui est le contributeur le plus important avec la participation de six C-17 Globemaster III, de deux avions de transport Il-76, de cinq C-130J Super Hercules, de huit hélicoptères de transport de Mil Mi-17, ainsi que de quatre ALH Dhruv (hélicoptère léger polyvalent) ; le Pakistan, avec lui aussi quatre C-130 Hercules, tout comme le Sri Lanka et le Bangladesh qui ont déployé chacun un C-130 Hercules ; la Chine qui a aussi envoyé trois avions de transport Il-76 ainsi que trois hélicoptères Mi-17 ; et enfin, la Russie met en oeuvre deux Il-76, le Royaume-Uni un C-130J Super-Hercules et trois hélicoptères CH-47 Chinook, et le Canada met à disposition trois hélicoptères CH-46 Griffon.

Partager cet article

Commenter cet article