Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Boeing vient de livrer à l'Armée de l'Air le deuxième E-3F Sentry AWACS modernisé

Boeing vient de livrer à l'Armée de l'Air le deuxième E-3F Sentry AWACS modernisé

Photo : © JL. Brunet / Armée de l'Air - Un E-3F Sentry AWACS décoré pour les 50 000 heures de vol de l'ensemble de la flotte française.

En 2010, la France a signé un contrat de 466 millions de dollars avec l'avionneur américain Boeing afin que celui ci modernise la flotte des quatre E-3F Sentry AWACS que dispose l'Armée de l'Air, sur la base aérienne 702 d'Avord. Cependant, deux ans plus tard, le Pentagone bloqua cette décision. En effet, l'administration américaine ne voulait pas que certaines technologies soient transférées et ajoutées sur des appareils étrangers, en raison d'un contenu jugé trop sensible.

Mais ces problèmes entre la France et les Etats-Unis ont finalement été réglés et la modernisation des quatre E-3F Sentry AWACS de l'Armée de l'Air suit son cours. En effet, après avoir réceptionné son premier E-3F MLU (Mid-Life Upgrade - en français, modernisation à mi-vie) le 17 Juillet 2014, Boeing a indiqué, dans un communiqué publié le 20 Mai 2015, que le second E-5F Sentry MLU a été livré à la Direction Générale de l'Armement le Lundi 18 Mai.

Cette modernisation à mi-vie, effectuée par des employés de Boeing et d'Air France Industries KLM, dans un hangar de l'aéroport de Roissy, comprend le remplacement du calculateur de mission et des 10 consoles opérateurs, par un système informatique plus performant, avec l’ajout de 4 consoles supplémentaires. Le système électrique a été également modifié pour alimenter tous ces nouveaux équipements. Un nouvel interrogateur IFF (identification ami-ennemi) a également été installé. De ce fait, les AWACS français du 36è Escadron de Détection et de Contrôle Aéroporté (EDCA) seront portés au standard Block 40/45, semblable à celui des AWACS de l'US Air Force.

Les quatre E-3F AWACS et leurs équipages sont fortement sollicités tout au long de l'année pour des opérations au-dessus de territoire national, avec la posture permanente de sûreté aérienne, ou dans le cadre des opérations extérieures, avec des missions de surveillance dans le ciel ukrainien (missions de ré-assurance au profit des pays de l'Est) et dans le ciel irakien, depuis la base aérienne d'Al Udeid, au Qatar, avec l'opération Chammal.

Partager cet article

Commenter cet article