Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Barkhane : Le troisième drone MQ-9 Reaper français est arrivé au Niger

Barkhane : Le troisième drone MQ-9 Reaper français est arrivé au Niger

Photo : (c) EMA - Un drone MQ-9 Reaper français, avec le troisième exemplaire en arrière plan, encore dans son caisson de voyage.

Depuis le début du mois de Janvier 2013, l'Armée de l'Air française déploie sur la base aérienne de Niamey, au Niger, deux drones Harfang ainsi que deux drones MQ-9 Reaper au sein de l'Escadron de Drones 1/33 "Belfort", arrivés, eux, en Janvier 2014.

Ces MQ-9 Reaper, qui ne sont malheureusement pas armés, ont pour objectif, tout comme les Harfang, et dans le cadre de l'opération Barkhane, de réaliser des missions de reconnaissance et de surveiller les faits et gestes des groupes terroristes qui évoluent au sein de la bande sahélo-saharienne, entre la Mauritanie, le Mali, le Niger, la Libye, ainsi que le Tchad. Ces deux premiers drones Reaper viennent d'être complétés par un troisième Reaper le 07 Mai 2015, toujours à Niamey, au Niger.

En effet, selon un communiqué du Ministère français de la Défense, "les armées ont reçu un troisième drone de type Reaper". Le drone "a été directement projeté à Niamey, au Niger, auprès de la force Barkhane", afin de pouvoir être utilisé le plus rapidement possible au profit des forces armées.

Les capacités amenées par ces drones, grâce notamment à leurs puissants capteurs et leur longue endurance, sont considérables. Selon l'Etat-Major des Armées, les MQ-9 Reaper "démontrent leur utilité et leur performance dans la réalisation de toutes les opérations et missions d'appui renseignement aux opérations de la force. Complémentaire aux autres moyens aériens, ils permettent notamment d’assurer, durant des périodes pouvant aller jusqu’à près de 24h, une présence aérienne permanente".

A titre d'exemple, leur utilisation est telle que les deux premiers MQ-9 Reaper ont effectué, selon l'Etat-Major des Armées, plus de 4 000 heures de vol, à la date du mois d'Avril 2014. Le communiqué indique également que les drones, "alternant opérations planifiées et d’opportunité, sont présents à chaque phase des opérations pour appuyer les actions des forces terrestres et aériennes. Les précieux renseignements qu’ils fournissent permettent aux unités d’appréhender l’environnement sur lequel ils vont évoluer ainsi que les menaces auxquelles ils devront faire face".

Partager cet article

Commenter cet article