Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Saab refuse de vendre des avions JAS-39 Gripen à l'Argentine

Saab refuse de vendre des avions JAS-39 Gripen à l'Argentine

Photo : (c) Saab - Le JAS-39 Gripen appartenant à Saab, équipé de missiles air-air Meteor et de GBU-16.

Lundi 27 Octobre 2014, le Brésil et l'avionneur suédois Saab ont signé un contrat de 4,28 milliards d’euros portant sur la livraison de trente-six JAS-39 Gripen NG, dont quinze exemplaires seront produits localement dans des usines brésiliennes.

La signature de ce contrat et la construction d'un certain nombre de Gripen au Brésil arrange fortement l'Argentine. En effet, le Ministère argentin de la Défense avait déclaré quelques jours avant la signature du contrat que Buenos Aire désirait acheter des Gripen qui seraient produits au Brésil.

Au cours de ces derniers mois, et à plusieurs reprises, l'Argentine a déjà fait des déclarations concernant l'acquisition de son futur avion de chasse, en indiquant regarder l'achat des anciens Mirage F1 espagnols, ou encore, des Mirage 2000 de la Force Aérienne Brésilienne qu'elle a retiré du service. Buenos Aire, espère se procurer vingt-quatre JAS-39E Gripen NG, en parallèle des appareils brésiliens, afin de partager et de réduire les coûts lors de l'achat. L'industrie de défense argentine, en particulier les entreprises spécialisées dans le domaine aérien militaire, devraient également participer à la production de ces aéronefs, qui remplaceront les vieillissants Mirage III et V.

Cependant, avant de pouvoir voir voler des JAS-39 Gripen avec une cocarde argentine, un long chemin semé d'embouches se dressait devant le gouvernement argentin.

Lors de la signature de ce contrat et de la déclaration de l'Argentine, le Secrétaire britannique aux Affaires Etrangères, avait évoqué l'interdiction d'exporter toutes technologies militaires en Argentine. Or, le Gripen, bien qu'il soit construit par un avionneur suédois, est constitué, à 30% environ, de matériaux et de technologies d'origine britannique. En effet, des composants du radar à antenne active à balayage électronique, du train d'atterrissage, de la perche de ravitaillement en vol, du siège éjectable, des systèmes électroniques, et de l'avionique, sont fabriqués par des entreprises anglaises. De ce fait, Saab devait obligatoirement obtenir l'aval du Royaume-Uni afin d'exporter le JAS-39 Gripen dans des pays, sinon, un veto pouvait être apposé par Londres.

Mais le Royaume-Uni n'aura pas besoin d'utiliser ce veto puisque lors d'un point presse de l'avionneur suédois, un porte-paroles de la compagnie a indiqué "qu'il n'a aucunement participé a des discussions portant sur l'Argentine" et que "personne nous a demandé de le faire et nous en n'avons pas l'intention".

Les tensions entre l'Argentine et le Royaume-Uni trouvent leurs sources dans les différents et les tensions qu'ont Buenos Aire et Londres depuis la guerre des Malouines en 1982. De plus, le gouvernement argentin, à plusieurs reprises, a lancé quelques sous-entendus concernant l'occupation des îles Falklands par Londres, et a estimé qu'elle était illégitime et que c'était une question primordiale du gouvernement argentin.

Partager cet article

Commenter cet article