Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

L'Inde demande à Dassault Aviation 36 Rafale

L'Inde demande à Dassault Aviation 36 Rafale

Photo : (c) JL. Brunet / Armée de l'Air - Un Rafale de l'EC 3/30 "Lorraine" en Inde, en Juin 2014, pour l'exercice Garuda.

Il y a deux mois, Dassault Aviation et son Rafale faisaient la une des médias nationaux français après la signature d'un contrat entre la France et l'Egypte pour l'achat de 24 Rafale. Aujourd'hui, les mêmes acteurs font de nouveau la une des journaux mais cette fois ci, ce n'est pas avec l'Egypte, mais avec l'Inde qu'un contrat vient d'être signé.

Hier Vendredi 10 Avril, le Premier Ministre indien Narendra Modi a annoncé lors d'une conférence de presse à l'Elysée, aux côtés de François Hollande, qu'il a "demandé au président [François Hollande] la fourniture de 36 Rafale, prêts à voler, à l'Inde". Dans son allocution, le Premier Ministre a précisé que la Force Aérienne Indienne souhaite acquérir ces Rafale "dès que possible", en raison d'un "besoin opérationnel crucial" étant donné qu'un retrait des Mig-21 "Fishbed" va avoir lieu dans peu de temps. Ces appareils sont devenus, hors d'âge, ils sont limités technologiquement face à des avions de chasse plus récents, et ils accumulent les problèmes techniques, tout comme les accidents, qui coûtent malheureusement la vie à aux pilotes de chasse la plupart du temps.

Ces appareils, qui seront prélevés "sur étagère", sortiront donc des usines de Bordeaux-Mérignac et seront produits en France. Ce nouveau contrat, dont on en connait peu de détails, s'élèverait aux alentours de quatre milliards d'euros.

EDIT : Il est important de préciser que la signature de ce contrat de 36 Rafale n'annule en rien celui qui concerne la vente (contrat MMRCA) de 126 Rafale et la construction d'un certain nombre dans les usines d'assemblage indiennes, avec à la clé, un important transfert de technologie pour les industriels indiens comme Hindustan Aeronautics.

L'arrivée de ces Rafale au sein de la Force Aérienne Indienne va lui donner un nouveau souffle, et elle va aussi lui permettre de pouvoir prendre son temps dans les négociations avec Dassault Aviation dans le cadre du "contrat du siècle". Cette commande va notamment permettre à la Force Aérienne Indienne de créer deux escadrons de Rafale et d'aligner une flotte de combat qui puisse dissuader ses voisins de toutes actions, comme le Pakistan ou la Chine.

Cette vente est une bonne nouvelle pour Dassault Aviation, pour l'Inde et sa force aérienne, mais aussi pour la France et son Ministère de la Défense. En effet, lors de la conception de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019, Paris avait tablé sur la production de soixante-six Rafale, dont vingt-six destinés à l'Armée de l'Air française. Il fallait donc trouver des clients à l'export afin de pouvoir exporter les quarante autres Rafale. Entre les vingt-quatre Rafale pour l'Egypte, et les trente-six pour l'Inde, le Ministère de la Défense peut souffler et se dire qu'il n'aura pas besoin d'acheter des Rafale supplémentaires, pour l'instant.

Partager cet article

Commenter cet article