Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Un hélicoptère AH-64D Apache néerlandais s'est écrasé au Mali

Un hélicoptère AH-64D Apache néerlandais s'est écrasé au Mali

Photo : (c) Armée de l'Air néerlandaise - Un AH-64D Apache en mission au Mali.

Depuis le mois de Mai 2014, l'Armée de l'Air Royale Néerlandaise déploie au Mali, plus précisément à Gao, sur le camp Castor, quatre hélicoptères d'attaque AH-64D Apache qui sont intégrés à la MINUSMA (Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au MAli).

Ce déploiement de ces quatre hélicoptères, aux côtés de forces spéciales, d'un contingent d'hélicoptères de transport Chinook, et d'instructeurs, a pour but de mener "des missions de reconnaissance et d'escorte" au profit des troupes au sol des soldats de la MINUSMA, issus, en majorité, de différents pays africains. Par ailleurs, les AH-64D "agissent aussi comme un moyen de dissuasion (démonstration de force), ou d'appui-feu".

C'est dans le cadre de ce déploiement, lors d'un exercice de tirs, qu'un hélicoptère AH-64D s'est écrasé Mardi 17 Mars, en fin d'après-midi. L'accident, qui est survenu à 47 kilomètres du camp néerlandais, a coûté la vie au pilote et au chef de bord qui prenaient place à bord de l'appareil. Le second hélicoptère néerlandais, qui s'entraînait également sur le même champ de tirs, s'est posé immédiatement à proximité du premier hélicoptère afin de donner les premiers soins à leurs camarades.

Le Capitaine René Zeetsen, âgé de trente ans, est décédé lors du crash du AH-64D Apache, alors que le Lieutenant Ernst Mollinger, âgé de 26 ans, est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital de Gao, transporté par des militaires français.

Afin de protéger les secours au sol et de contrôler la zone, un hélicoptère de combat français, sans doute un Tigre de l'Aviation Légère de l'Armée de terre, a sécuriser la zone, en coopération avec des militaires néerlandais issus des forces spéciales. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de ce tragique accident, qui serait dû, selon les premières constatations, à un problème mécanique lors de l'atterrissage.

Les deux aviateurs néerlandais, qui composaient un détachement de trois hélicoptères de combat AH-64D, appartenaient au 301è Escadron, qui est habituellement stationné sur la base aérienne de Gilze-Rijen, aux Pays-Bas.

Le 20 Janvier dernier, un hélicoptère néerlandais AH-64D avait ouvert le feu et détruit un groupe armé qui appartenait vraisemblablement à la CMA (Coordination des Mouvements de l’Azawad), qui regroupe plusieurs mouvements indépendantistes installés dans le Nord du Mali. (Lire l'article à ce sujet >> Les hélicoptères néerlandais AH-64D Apache ont effectué un raid contre un groupe armé au Mali)

Partager cet article

Commenter cet article