Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les premiers hélicoptères Chinook de la Royal Air Force rentrent d'Afghanistan

Les premiers hélicoptères Chinook de la Royal Air Force rentrent d'Afghanistan

Photo : (c) RAF - Largage de leurres infrarouges par un Chinook de la Royal Air Force en Afghanistan.

Au fil du temps, et après d'intenses combats pour reprendre des vallées et des régions qui étaient aux mains des talibans, la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité (FIAS - International Security Assistance Force, ISAF) se retire de l'Afghanistan, mais moins rapidement que prévu en ce qui concerne les Etats-Unis.

Cependant, et après treize années de présence continue sur le territoire afghan, la Royal Air Force a annoncé, dans un communiqué publié le Jeudi 26 Mars dernier, que les premiers hélicoptères Chinook commençaient à rentrer au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni a retiré ses troupes combattantes du sol afghan à compter d'Octobre 2014. Cependant, la Royal Air Force avait quand même laissé sur place trois hélicoptères Chinook afin d'assurer le transport des militaires qui ne participaient pas au combat, dont certains travaillaient dans l'administration et d'autres avaient pour objectif de former l'Armée Nationale Afghane (ANA).

En début de journée du Mercredi 25 Mars, un Chinook a était chargé dans un avion de transport C-17 Globemaster III de la Royal Air Force afin de rallier le Royaume-Uni et de regagner sa base de Odiham, dans le Hampshire, où il est habituellement stationné.

La Royal Air Force a indiqué dans son communiqué que pendant treize ans, les différents détachements de Chinook ont accumulé plus de 41 000 heures de vol, et transporté environ 13 000 blessés. Au cours des missions qui ont eu lieu, des équipages de la Royal Air Force "ont obtenu de nombreux prix pour leur bravoure" dans les airs, dont vingt-trois "Flying Crosses".

Le commandant de la base aérienne de Odiham a déclaré que les équipages reviennent "avec une immense fierté de notre contribution au cours de cette période éprouvante, et nous souhaitons aux militaires de la force Puma le meilleur succès, et qu'ils continuent à fournir un soutien aéroporté dans le pays".

Sur ces hélicoptères qui rentrent d'Afghanistan, deux seront déployés dans quelques mois sur l’archipel des Falkland (ou Malouines). En effet, depuis plusieurs mois maintenant, la tension est assez forte entre le Royaume-Uni et l'Argentine, qui revendique régulièrement que ces îles lui appartiennent. (Lire : Londres renforce son dispositif militaire dans les îles Falkland/Malouines).

Afin de maintenir une présence britannique en Afghanistan et de prendre le relais après le retrait de ces Chinook, Londres a récemment déployé à Kaboul des hélicoptères Puma Mk2. Ces hélicoptères, récemment rénovés, vont également assurer des missions de transport pour les militaires britanniques non-combattants. Cette version a été déclarée opérationnelle il y a tout juste trois semaines et elle est déjà déployée en opération. Les pilotes vont pouvoir tester les nouveaux équipements qui composent cet hélicoptère, dont des nouveaux moteurs, une avionique moderne avec des écrans numériques, et avec une meilleur protection balistique.

Dorénavant, ces aéronefs peuvent voler plus longtemps et avec une charge plus élevée que d'habitude, surtout en altitude et par temps chaud. Des régions montagneuses et des conditions météorologiques que l'on retrouve particulièrement en Afghanistan.

Partager cet article

Commenter cet article