Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Defens'Aero

Les Pays-Bas viennent de commander leurs huit premiers F-35A

Les Pays-Bas viennent de commander leurs huit premiers F-35A

Photo : (c) Lockheed Martin - Premier vol du premier F-35A destiné à l'Armée de l'Air Royale Néerlandaise.

Petit à petit, le F-35 de Lockheed Martin, encore en développement, commence à faire sa place parmi les différentes forces aériennes qui participent, de près ou de loin, au programme Joint Strike Fighter (JSF)

En effet, les Pays-Bas viennent officiellement de passer une commande auprès de Lockheed Martin afin d'acquérir ses huit premiers F-35A, qui seront intégrés au sein de l'Armée de l'Air Royale Néerlandaise (ou Koninklijke Luchtmacht).

Les Pays-Bas, qui est un pays partenaire du programme JSF de niveau 2, prévoyaient, au départ, de passer une commande de 85 F-35A, la version à décollage et atterrissage conventionnel également destinée à l'US Air Force. Cependant, entre les retards dans la mise en service de cet appareil, les surcoûts liés au développement, et le prix unitaire qui a explosé, Amsterdam ne commande plus que 37 aéronefs.

A l'occasion de la signature de ce premier contrat, il y a quelques jours seulement, la Ministre de la Défense Jeanine Hennis-Plasschaert a déclaré que l'achat de ces huit appareils "est un point de non-retour. Le F-35 est l'avion de combat le plus moderne qui peut être utilisé pour diverses tâches. Plusieurs comparaisons ont montré que l'aéronef est conforme aux exigences néerlandaises".

Les Pays-Bas ont déjà investi 800 millions de dollars dans ce programme de Lockheed Martin, et ils disposent également de deux F-35A qui sont stationnés aux Etats-Unis et qui réalisent des vols dans le cadre de ce programme. Si tout se déroule comme prévu, et avec le F-35, il faut souvent utiliser le conditionnel..., l'Armée de l'Air Royale Néerlandaise devrait percevoir ses premiers F-35A à l'horizon 2019.

Par la suite, le reste des F-35A devrait sortir de l'usine d'assemblage construite spécialement pour ce programme en Italie. D'un coût de 800 millions d'euros, cette nouvelle usine, qui aura également pour objectif d'assembler les F-35 destinés aux forces armées italiennes, est gérée par la firme italienne Alenia Aeronautica et l'entreprise américaine Lockheed Martin.

Si l'on en croit un document transmis par la Ministre néerlandaise de la Défense au Parlement néerlandais, le coût du maintien en condition opérationnel de l'ensemble de la flotte des 37 F-35A s'élèverait à environ 283 millions d'euros par an... rien que ça !

Partager cet article

Commenter cet article